Acheter en direct auprès des créateurs une robe qui nous fait rêver, s’offrir du cuir, de la fourrure et de la soie aux finitions soignées, en bénéficiant d'un prix VIP, tout en encourageant les couturiers stars de demain, c'est le concept de Carnet de Mode...

Les Jean-Paul Gaultier, Coco Chanel ou Christian Lacroix de demain se trouvent peut-être là, à portée de clic, et devinez quoi, c’est vous qui allez les découvrir.

Comment? En achetant, en ligne et à prix d’ami, les pièces de créateurs en devenir sélectionnés sur Carnet de Mode, la déclinaison fashion du crowdfunding. Du quoi?

Reprenons: en janvier dernier a éclos sur le net Carnet de Mode, un site piloté par Arbia Smiti, jeune entrepreneuse débordante d’énergie et animée par une vraie passion pour la mode et le luxe. Avec un concept fort et novateur: promouvoir des créateurs prometteurs encore méconnus en invitant les internautes à financer leur production, en échange de petits prix et les bénéfices sur les ventes.

Publicité

'Tellement de créateurs de talent ne décollent jamais parce qu'ils n'ont pas les fonds nécessaires pour le marketing, la publicité, la fabrication', explique Arbia, qui s’est inspirée pour son idée de financement communautaire (le fameux crowdfunding!) de My Major Company, équivalent de la formule dans le domaine de la musique.

Cookie Ann, Simone Sauvage ou Eniaca Velcani, styliste albanaise et dernière recrue de CDM... Ces noms ne vous disent rien et pourtant les robes, vestes et accessoires sortis de leurs ateliers ont tous été validés par Arbia, intraitable sur l’exigence de qualité: 'Céline, Chloé sont des références de la mode haut de gamme telle que je l'entends', précise la jeune femme qui avoue son goût pour 'les matières nobles, les finitions irréprochables, la science de la coupe'.

Publicité
Chaque mois, quatre nouveaux créateurs présentent chacun une dizaine de modèles, souvent sublimes. Robe bustier en daim lacéré (Velcani), dos nu en cuir d’agneau plongé et satin de soie (Sauvage) sont proposées à prix préférentiel  (-30 à -40% de réduction) pour les internautes pré-acheteurs, la production étant lancée lorsqu’un nombre minimum d'acheteurs est atteint. Les investisseurs touchent ensuite 40% des recettes réalisées sur les ventes, et bénéficient de la réduction de prix sur tous les autres modèles de la collection.

© capture d'écran du site Carnet de Mode

Publicité