Mylène Pratt, une créatrice québecoise, a installé dans l’Est parisien son atelier-boutique de maroquinerie. Epure graphique, cuirs soignés et cascade de couleurs... attention, cette avalanche de sacs détonants est taillée pour déclencher les coups de coeur!

Bleu canard, rouge qui claque ou jeune poussin pour les teintes vives, des taupe veloutés,  gris pastel ou bleu aquarelle dans un registre plus calme, ce sont d’abord les couleurs qui attirent les yeux devant la boutique de Mylène Pratt.

Parce qu’elle a, dans une première vie, exercé le talent d’illustratrice de livres pour enfants, la créatrice, arrivée de son Québec natal il y a à peine un an pour s’installer à Paris, sur les hauteurs de Belleville, manie la palette colorée avec gaîté.

Alignés sur les murs de son minuscule atelier-boutique, en face de la machine à coudre, les cabas, besaces et pochettes clignotent en suites de figures géométriques: rectangles, demi-lunes, carrés et ronds parfaits sont la marque de fabrique maison. Graphiques, au design épuré, les sacs de Mylène Pratt sont 'bruts, sans quincaillerie', précise la jeune femme, qui préfère la sobriété et fuit les détails clinquants. Simples coutures, bords laissés francs, lignes presque enfantines, les sacs de Mylène sont sans chichis et c’est ce qui les rend séduisants.

Publicité

D’autant que les cuirs travaillés, vachette pleine fleur, veau ou agneau, ont un fini délicat, du velouté gras et bien souple au glacé chic, qui se 'casse' à l’usage pour un effet vintage bien vu.

Pas d’excès côté prix. 'Je ne veux pas faire des sacs que l’on ne peut pas s’offrir', déclare la créatrice. De 85€ les petits carré ou rectangle à 180€ le cabas recousu de pièces façon patchwork, le plus travaillé, vous avez le choix entre 9 formes et 15 couleurs, et pouvez même commander la version de vos rêves, qui sera fabriquée sur mesure.

Publicité
Celui qui se vend le mieux? Le cabas, un rectangle tout en hauteur de 32x38 cm, porté épaule et parfait aussi au bout du bras, en passe de devenir un must (140€). Attention, succès annoncé, si vous attendez, les prix pourraient bien grimper!

 © Mylène Pratt