Un de vos proches est dépendant ou handicapé et vous souhaitez l'aider ? Depuis janvier 2007, vous pouvez avoir droit à un congé de soutien familial.

Tout savoir sur le congé de soutien familial

Annoncé par Dominique de Villepin au mois de juillet 2006, puis entré en vigueur depuis le début de l'année 2007, le congé de soutien familial est destiné aux personnes souhaitant aider un proche dépendant, atteint d'un lourd handicap. D'une durée de trois mois, renouvelable dans la limite d'un an, ce congé non rémunéré ne peut être refusé par l'employeur si le salarié justifie au moins de deux ans d'ancienneté dans l'entreprise.

Publicité
Le proche ouvrant le droit à ce congé peut être le conjoint, le concubin ou la personne avec laquelle le salarié a conclu un PACS ; un descendant, ascendant du salarié ou de son conjoint ; un membre de la famille jusqu'au quatrième degré (frère, sœur, oncle, tante, neveux, nièces, grands-oncles et tantes, petits-neveux et nièces, cousins et cousines germains).
Publicité
Publicité