Nusch est retournée aux sources des danses traditionnelles égyptiennes, à la rencontre de leur héritage savant et populaire. Elle a suivi leur évolution au cours du temps et travaille à les "moderniser" pour définir une danse "émotionnelle". Nusch réécrit la danse égyptienne avec passion...

Elégance et sobriété

Publicité
Nusch est énergique, fluette et terriblement gracieuse. Elle porte les cheveux longs, teintés au henné souvent tressés en deux grosses nattes...Nusch est vêtue d'une jupe corolle, ample, taillée dans un tissu souple et fluide qui tombe presque jusqu'au sol, qui s'anime à chacun de ses mouvements et d'un justaucorps ''qantara'' assorti. Un gland brodé s'agite sur son flanc à la pointe du foulard ''Dalla baladi'' qu'elle porte nouée sur ses hanches. Les teintes de son costume sont sobres. Sobres et élégantes... On est loin de la danse paillette, breloques, voiles et sequins... Le cours commence. Bouger la tête de droite à gauche. Puis les épaules, et ensuite les jambes. Le corps s'échauffe en grands mouvements. Respiration, étirements, musculation, centrage, concentration... Nusch anime un cours de danse égyptienne.
Publicité