Non, elle n'est pas speakerine... Rien à voir, elle est "speaker", c'est-à-dire Présidente de la Chambre des Représentants, en gros l'Assemblée Nationale made in USA. C'est même la première femme à occuper un poste si haut placé dans l'organigramme des Etats-Unis. Et comme en plus elle est "de gauche", autant dire que George W. est ravi !

On dit Madame le speaker !

Nancy Pelosi a autant de points communs avec George W. Bush qu'un écureuil en a avec un arrosoir... Elle est contre la guerre en Irak, pour l'avortement, elle est libérale ("de gauche" donc en langage US), c'est une femme et elle porte des tailleurs Armani.

Il va pourtant devoir s'y faire, George, puisque Nancy vient d'accéder à la fonction de Présidente de la Chambre des Représentants (l'équivalent de notre Assemblée Nationale à nous) et qu'elle occupe donc de ce fait le 3ème poste le plus important de l'Etat, juste derrière Bush et Cheney... Autant dire qu'ils ne sautent pas de joie. C'est un peu comme si Chirac avait Arlette Laguiller en Premier Ministre, mais mieux habillée.

Publicité

Un gros pavé dans la mare donc. Mais comment en es-tu arrivée là Nancy ? Pas pressée, elle a gravi les échelons un par un. Elle s'est lancée dans la carrière de député sur le tard, à 47 ans, après que le dernier de ses cinq enfants fut entré à l'université. Mais elle est tombée dans la politique toute petite : d'abord auprès de son père, maire de Baltimore de 1947 à 1959, puis comme une grande, à la tête du Parti démocrate en Californie, le bastion du "libéralisme" à l'américaine.

Publicité
Du coup, elle est brocardée par les républicains comme une dangereuse gauchiste. On l'accuse de vouloir "récompenser les immigrés clandestins avec une couverture médicale et une éducation gratuites" ou "d'avoir un plan radical pour promouvoir le programme des homosexuels." Autant dire qu'elle a du pain sur la planche face à ce qu'il reste de l'administration Bush. Même pas peur, Nancy affiche la couleur : ''"Je ne pense pas être dure. Mais je suis ferme et forte. Ceux qui me connaissent savent qu'il ne faut pas jouer avec moi."''
Publicité