Municipales 2008 : le résultat des urnes est plutôt rose dans l'ensemble, mais de quelle nature est ce rose au juste ?
L'heure est venue de tirer les conclusions féminines de cette première élection locale 'paritaire'...
Scrutons donc de plus près ce scrutin !

Le flop des lois sur la parité

Le scrutin des Municipales 2008 était annoncé comme "l'événement" démocratique dans l'histoire de la parité. En effet, la loi sur la parité "''tendant à favoriser l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives''".

Publicité
Afin de mettre en œuvre la révision constitutionnelle du 8/07/1999 complétant l'article 3 de la Constitution de 1958 par le paragraphe "''La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives''", la loi du 6/06/2000 a modifié l'article L 264 du Code électoral, en disposant que "''l'écart entre le nombre des candidats de chaque sexe ne peut être supérieur à un. Au sein de chaque groupe entier de six candidats dans l'ordre de présentation de la liste doit figurer un nombre égal de candidats de chaque sexe''", qui rentrait en application effective pour les élections municipales de 2008.
Publicité