[html][/html]

Une femme d'influences
Rendez-vous dans un hôtel particulier du VII arrondissement de la capitale. Couloirs alambiqués, vaste escalier aux marches de marbre, salons cosy, assistante trendy.... Rencontre avec l'une des rares femmes d'influence que compte notre pays. Véronique Morali, "''presque 50 ans''" est une business woman.
Un cursus de haut niveau : "''Sciences po Paris, Sup de co Paris, du Droit et enfin, puis l'ENA et l'Inspection des finances''".
Sa carrière sera du même acabit : d'abord haut fonctionnaire, puis directeur général et bras et droit du fondateur du groupe financier international Fimalac, une incursion dans le monde du luxe à la présidence de Channel en 2007, Véronique Morali partage aujourd'hui son temps entre Fimalac, Force Femmes, Terra Femina, son tout dernier "bébé", un site dédié aux femmes "''Pour affirmer leurs talents''", un joli projet web là encore destiné aux femmes et ses filles adorées...

La logique du "décloisonnement''
Oups ! N'oublions pas de préciser qu'elle est également Présidente de la commission du dialogue économique du Medef à la demande de Laurence Parisot pour créer des passerelles entre le monde de l'entreprise et toutes les communautés en relation avec "''qui ne l'aiment pas''" : la logique du "''décloisonnement''"...
C'est encore à l'invitation de Valérie Pécresse qu'elle contribue à la Commission du suivi de la loi sur l'autonomie des universités...
Une tête bien pleine, une vie bien pleine aussi. Sans oublier une constante : "''inscrire son action et ses initiatives aux confluents de l'intérêt privé et de l'intérêt général''", privilège d'une formation publique.

Aider à l'emploi !

[html][/html]

L'employabilité d'abord Et ce malgré tous les talents de ces femmes chefs d'entreprise et femmes de réseau... Force Femmes aujourd'hui représente 4 500 femmes en ligne inscrites sur le site (au rythme de 250 à 300 par jour...), 140 bénévoles accompagnants, 20 antennes en région,et a retrouvé du travail à 350 femmes: "''Chaque femme est reçue individuellement par des coachs dûment formés. Notre credo, notre créneau est celui de l'employabilité quelque soit leur parcours professionnel à condition d'une formation suffisante pour être ré employée.''"Force Femmes est un "lieu de vie'' ou conférences, ateliers, coachings et des rencontres aussi, comme celles animées par Elisabeth Holder, directrice du groupe Paul-Laduré...

Pour cela, Force Femmes noue des partenariats avec des grandes entreprises. La Caisse des dépôts et consignations pour une plateforme de création de son propre emploi, et plus récemment, avec Alliance (Microsoft, Randstad ;...,) qui s'est engagée à fournir toute une palette de produits et services technologiques à l'association et la formation de 1 500 femmes aux métiers de l'informatique et de la haute technologie.

[html][/html]

Publicité
Publicité
Coup de boule-coup de gueule ! "''Le plus dur est de trouver des jobs !''" regrette Véronique Morali, convaincue (mais pas vaincue) que "''on ne fera jamais du traitement de masse avec de la création d'emploi''".Cette femme, "''active, mais pas féministe''", qui salue cependant l'engagement de celles qui "''défendent nos couleurs''", a quelques états d'âme : le rapport hommes-femmes, "''ni noir, ni blanc, mais plutôt gris''", le fait que les femmes justement "''se limitent elles-mêmes par une sorte de matrice sociologico-économique''", peut-être aussi que les plus jeunes générations recherchent plus -à tort ou à raison, "''autre chose, une vie plus équilibrée que les nôtres qui cherchons à tout mener de front, en dépit de certains sacrifices...''" Mais elle a surtout un "coup de boule-coup de gueule" "''cette rigidité dans notre pays, alors qu'il y a tant de gens qui veulent contribuer et qui restent à l'écart du travail...''".

Plus d'infos !

Le site Force FemmesLe site Terra Femina