Plus de 1 200 FemmesPlus ont répondu à notre enquête "Pouvoir d'achat" ! Le sujet préoccupe, on le sait, et plus encore par les temps qui courent.
C'est justement ce qui nous a poussé à demander leur avis aux FemmesPlus, leurs points de vue et surtout leurs réactions sur ce sujet sensible niché au creux de nos porte-monnaie.
A nous, ménagères de moins et de plus de 50 ans !
Résultats.

Il a baissé

Publicité
S'il est un sujet qui fait l'unanimité, c'est bien la baisse du pouvoir d'achat : 90 % des FemmesPlus l'ont constaté !Et ce depuis 2002, à l'occasion du passage à l'euro, 65 % l'affirment en tout cas. Autre date : 15 % considèrent que le phénomène serait sensible depuis 2004. La faute à qui ? D'abord à l'euro (incriminé par 62 % des FemmesPlus), puis à la crise économique (58 %), une mauvaise politique nationale et la grande distribution sont enfin incriminées (43 et 41 %).Normal, selon Fabrice Lenglart, chef du département des comptes nationaux à l'Insee, (nstitut national de la statistique et des études économiques) : "''Une analyse par sous poste confirme que certains prix ont eu tendance à accélérer, notamment sur l'alimentaire et la grande distribution lors de l'été 2001. D'autres prix ont baissé et ont donc compensé l'inflation d'alors, en partie, mais moins que dans d'autres pays. Les esprits ont été marqués un effet de résilience...''".A noter : les "nouvelles dépenses" (téléphonie mobile, Internet, etc.), ne sont citées que par 15 % des FemmesPlus comme des causes de la baisse du pouvoir d'achat. De la même façon, de gros changements familiaux (mariage, naissance, séparation, décès..) et des investissement d'envergure (emprunts immobilier, etc.) sont mentionnés par moins de 10 %.
Publicité