PHOTOS L'évolution des jouets coquins en 100 ans

avec
En 100 ans, les jouets pour adultes n'ont cessé d'évoluer. Plus petits, plus pratiques, plus discrets, retour en images sur les débuts de ces gadgets coquins.

Les derniers articles - Psycho - Sexo

Sexo
Le top 15 des fantasmes masculins
Avec
Voici le top 15 des fantasmes masculins, établi à la suite d'une grande enquête auprès des internautes de SPlanet. Avec plusieurs femmes ou une inconnue, attaché, voire humilié : voici les désirs secrets des hommes, et ce qu'ils cachent...
Couple
Avec
Il fait chaud, c'est l'été. Les narines de l'Homme frétillent, son instinct de carnivore le travaille. Il va s'adonner avec plaisir et rigueur à son rituel favori : le barbecue. C'est d'ailleurs dans cette activité qu'on reconnaît les talents culinaires d'un homme, un vrai. Cet homme dévoué est prêt à tous les efforts pour nourrir femme et enfants. En femme aimante, il est de bon ton de se rappeler la procédure habituelle de cette cuisine estivale. En effet, dès que l'Homme se porte volontaire pour le sacro-saint barbecue, toute une chaîne d'évènements est actionnée...Action !
Décoder les autres
Les bonnes résolutions 2008
Avec
Adieu 2007, adieu déprimes et autres angoisses métaphysiques : 2008 nous voilà. Nouvelle année : nouvelle femme ! Il suffit de prendre quelques résolutions et hop, le tour est joué. Portrait robot de la FemmesPlus 2008 au travers de ses (très) bonnes résolutions. Révélations de la grande enquête FemmesPlus et perfidies de masculines citations...
Sexo
Avec
Voici le top 15 des fantasmes féminins, établi à la suite d'une grande enquête auprès des internautes de Planet. Dans la nature ou dans des lieux "interdits", avec plusieurs hommes... ou femmes : que révèlent vos fantasmes ? Voici le décryptage de vos désirs secrets...
Conseils rencontre
Avec
Premier dîner : attention, terrain miné, risque de le voir terminé et parcours sans faute imposé. Attention à certains comportements rédhibitoires. En droit, "un vice rédhibitoire rend un bien impropre à l'usage auquel on le destine"... Trop distrait, sans-gêne, gaffeur, goujat, radin... Il et elle témoignent...
Décoder les autres
Avec
Pas facile de voir le petit dernier ou la petite dernière quitter le nid familial. Et la séparation est aussi rude pour les pères que pour les mères !
Sexo
Avec
Une grande campagne nationale +a tombe bien, on va être enfin mieux informées sur toutes les méthodes contraceptives qui existent. Le Ministère de la santé a lancé le 15 septembre une campagne d'information intitulée : "La meilleure contraception, c'est celle que l'on choisit". Sous forme de spots TV ou radio, de brochures gratuites, d'un N°vert et d'un site Internet (www.choisirsacontraception.fr), cette campagne vise à mieux faire connaître la diversité des choix en matière de contraception. Le but : faire évoluer les mentalités (des femmes, des hommes et des médecins) et sortir du sacro-saint schéma pilule + préservatif lors des premiers rapports, puis pilule et enfin stérilet lorsque l'on a eu des enfants. Marre de la pilule Cette norme un peu trop rigide néglige le fait que les femmes ont des enfants de plus en plus tard, tandis que d'autres n'ont que des partenaires occasionnels. D'où une lassitude chez certaines à prendre son petit comprimé quotidien. Et une fâcheuse tendance à l'oublier un peu trop souvent (21 % des femmes qui la prennent déclarent l'oublier au moins une fois pas mois ; 27 % chez les 21-30 ans). Reparlons donc de contraception avec notre médecin. Le stérilet, même sans enfant Ainsi, même si nous n'avons pas eu d'enfants, rien ne contredit la pose d'un stérilet (au cuivre ou à la progestérone). Aucun risque ni d'infection, ni de stérilité (encore des idées reçues...). Le Dr Yves LeNoc, président du groupe de travail sur la contraception réuni par l'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) parle même de "méthode contraceptive de première intention très efficace" : ''"Le stérilet doit être valorisée, surtout chez les femmes n'ayant pas eu d'enfant"''. Une fois posé, on l'oublie et on est tranquille pour 3 à 5 ans. Et il peut être enlevé à tout moment si l'envie de faire un bébé se manifeste. En plus, il est peu cher et remboursé par la sécu, et évite d'aller tous les six mois chez le médecin comme c'est le cas pour se faire re-re-re-prescrire la pilule ! Alors, pour ou contre la pilule 40 ans après ? Votre avis dans les Forums FemmesPlus
Décoder les autres
Avec
Il y a deux types d'ennui Dans notre société où il est tendance d'être hyperactifs hyperproductifs pour se sentir exister, accepter de s'ennuyer est presque un sacrilège. Dire que l'on s'ennuie, c'est frôler l'insolence. Ou prendre le risque de paraître ridicule. Et pourtant, selon le psychiatre Patrick Lemoine, il est urgent de réhabiliter le rien faire et le vide qui accompagne l'ennui. FemmesPlus : Vous venez de publier un livre au titre révélateur : ''S'ennuyer quel bonheur''*. Pourquoi parler d'un sujet à priori aussi rasant que l'ennui ? Patrick Lemoine : D'abord, il faut mettre les choses au point : il y a deux types d'ennui. Le pathologique accompagne bon nombre de maladies psychiatriques, dont la dépression. Il est par essence rasant, mortel, douloureux, improductif. Et puis il y a l'ennui normal, celui auquel nous nous trouvons tous à certains moments confrontés. C'est celui là que j'ai voulu réhabiliter car il est à mon sens indispensable et essentiel. Pour se construire et évoluer, il est nécessaire de se confronter à soi même et de mieux se connaître. Lorsqu'on s'ennuie, lorsqu'on ne fait rien, au fond, on s'élabore. Il faut absolument sauvegarder ces plages d'inaction, elles sont vitales pour notre créativité !
Décoder les autres
Avec
Modèle réduit On connaît la mère qui, crise de la quarantaine oblige, pique le style de sa pré-ado, qui se fait un plaisir de lui rappeler qu'elle est bien trop vieille pour avoir ce "staiiiiile". Il y a aussi les petites filles, qui veulent ressembler à leur mère.... Pour y parvenir, ces petites chipies chipent le rouge à lèvres de leur mamounette, s'embaument de leur Chanel N°5 et grimpent dans leurs escarpins (12 cm de talon, même pas peur !). Si l'on regarde au plus près, de plus en plus de mamans s'attèlent à faire de leur progéniture un modèle réduit. Cette "relation vestimentaire" mère-fille est une aubaine pour les griffes de l'air du temps... Opération marketing Plusieurs enseignes mettent en scène cette (con)fusion mère-fille. Le Comptoir des Cotonniers est le premier à exploiter le filon, jusqu'à en faire une marque de fabrique avec le casting mère/fille. Depuis 10 ans, plus de 100 couples mères et filles sont devenues les égéries de cette marque française. Et c'est sur ce jeu de miroir que la ligne de vêtements a construit ses campagnes publicitaires. Depuis, d'autres ont suivi l'exemple en proposant des modèles miniatures des tailles adultes : Zadig & Voltaire, Nocollection, Antik Batik, ou encore Les Prairies de Paris. Une façon de prôner que porter le même jean ou les mêmes baskets que sa cadette, c'est plutôt chouette. Certes, mais....
Sexo
Les jeunes préfèrent les femmes mûres
Avec
Ils ont du goût, ces jeunes gens qui de plus en plus s'affichent avec des dames plus mûres ! Légères, désinvoltes, bien dans leur peau, les "quinquas" sont beaucoup plus vivables et, à bien des égards, plus jeunes que les trentenaires ! Vous en doutez ?
Conseils rencontre
Avec
Virtuel le sexe sur Internet ? Avancez deux chaises et conviez votre moitié face à l'écran : tout ce qui vous attire en solo, profitez-en à deux !
Couple
L
Avec
On l'aime, ok... Mais au fait, est-il "vraiment" l'homme idéal ? En voilà une bonne question. Avouons que l'on se la pose, comment dire ? régulièrement. Et qu'il n'est pas si facile d'y répondre ob-jec-ti-ve-ment. Voici (enfin) une petite échelle qui va nous permettre de prendre toute la mesure de sa perfection.
Couple
Avec
Tordue, inattendue, impromptue, la femme adore poser des questions auxquelles l'homme aime rarement répondre.C'est le petit jeu amoureux ou personne ne dit tout à fait la vérité ni ne ment.Heureusement, il y a les questions pièges, parfaites pour tester la pérennité de son amour...
Couple
Avec
Il est formidable, mais... Mon amoureux est formidable, le seul problème, c'est qu'en voiture, il devient l'homme à abattre ! Un samedi des plus banals, pour passer le temps, on décide d'aller faire une course à l'autre bout de ville en amoureux et forcément, en voiture. Quel bonheur en perspective... Hop, on est partis. Vroum sur le bitume. Oh mince, les premiers bouchons pointent leur nez... Habituellement lorsqu'on est toute seule dans les embouteillages, on perd patience, mais là, à deux, cela va forcément être plus agréables. Le temps va passer plus vite, on va discuter, on va rigoler... Au début, c'est drôle A peine sommes-nous à l'arrêt, que mon bien-aimé commence à râler et qu'il devient rapidement impossible de tenir une discussion cohérente : "Donc hier au bureau...", "Non mais quel crétin !", "... donc je disais, hier au bureau...", "Mais il avance oui ?", "... j'ai dû coucher avec mon patron pour obtenir une promotion...", "Mais il la bouge sa voiture celui-là ?!".... Au début; c'est drôle, mais les grands moments de solitude finissent par vite me rattraper...
Couple
Avec
Interview de Sylvie Angel et de Stéphane Clerget pour le livre "La Deuxième Chance en Amour". Femmes Plus : Comment est née l'idée de ce livre ? Stéphane Clerget : On s'étonnait de recevoir autant de femmes en consultation avec un chagrin d'amour en arrière fond et qui souffraient de ne pas réussir à rencontrer quelqu'un. C'est un vrai problème de santé public ! Pourquoi tant de femmes pensent-elles qu'il est très difficile -voire impossible- d'aimer et d'être aimer ? S. C. : Les femmes ont une vision particulière de l'amour, souvent due à l'éducation reçue. Elles ont tendance à croire au grand amour avec le père de leurs enfants notamment, et sont donc plus souvent déçues. Elles sont moins dans la conquête, plus attentistes. Du coup, après une rupture, se croyant moins attractives, elle vont avoir encore plus de mal à aller vers l'autre. Aussi, les enfants "pénalisent" les femmes, elles ont souvent l'impression de les trahir en fréquentant quelqu'un autre que leur père. Enfin, elles ont trop tendance à croire qu'à 35 ans passés, elles ne sont plus attirantes...  
Couple
Avec
Le célibat mis en boîte Il est loin le temps où les vieux garçons et les "catherinettes" étaient pointés du doigt, ridiculisés, marginalisés. Les célibataires sont aujourd'hui une partie de la population à part entière. En France, on en compte près de 8 millions. Ajoutés à cela 2 millions de familles monoparentales, les veufs, veuves et autres divorcés... on atteint presque les 15 millions de solos Héros des temps modernes Le célibat aujourd'hui n'est plus une exception. Finis les tabous, au placard les complexes : le célibataire est désormais un héros des temps modernes. En témoignent le succès des nombreuses séries et films qui mettent en scène leur quotidien ''Sex and the city'', ''Ally Mc Beal'', ''Bridget Jones ''ou l'hilarant ''Mr Hitch''. Une image plus positive qui a fait changer le regard de la société. Désormais, on peut être "célibataire et fier de l'être". Le solo et la solette s'affirment : 40 % des célibataires assumeraient très bien le fait de vivre seul. Et les femmes plus que les hommes. Une fierté qu'ils affichent à la façon d'une revendication...
Sexo
Sexe : j
Avec
La maturité aidant, on assume nos émotions sexuelles, quelles qu'elles soient, avec plaisir. Huit exemples (vécus !) de situations imprévues... et délicieusement coquines !
Couple
Séminaire pour hommes
Avec
Voici une annonce pour un séminaire qui peut intéresser "l'un" de vos proches... Pour tout renseignement : "Gender, masculinity and nombrilisme", Université To Loose or Not To Loose Lab. d'Etude Proféministe des Souffrances Masculines BP 12345 11 123 Simplex-sur-Malsein. Amicalement, Prof. Dr. Agr. J. de La Tour. Détail des cours...  
Couple
Avec
Un beau jour, après des années de fidélité à votre conjoint, vous le trompez. Coup de tonnerre ou simple péripétie ? Comment réagir ?
Couple
Avec
Le clic addict A peine est-il éveillé, qu'avant même d'avoir avalé son café (voire de m'avoir embrassée !), qu'il file consulter ses mails. Si j'ose lui parler, il ne me répond que par des ''huim grumf'' peu encourageants. Drapée dans mon peignoir et ma dignité, je le laisse à ses ''chats'' et autres forums et vaque à mes occupations.... Hélas, force est de constater qu'il fait désormais partie de ces gens pour qui le monde virtuel est plus intéressant que la réalité... Comme la drogue ou l'alcool, la toile a désormais ses dépendants. Selon des psy américains, surfer sur le Web pourrait entraîner un "accrochage" qui toucherait déjà des millions d'internautes. Le virtuel est un tel activateur de fantasmes que certains le préfèrent à la réalité, moins malléable aux désirs. Chercherait-il à combler un manque dans sa relation avec moi ? Notre vie réduite... Notre vie extérieure s'en trouve réduite au minimum. Un ciné Chéri ? "''Bof, y'a plus rien de bien à voir depuis quelques temps...''". Un dîner chez les Machinchose mamour ? "''Evite-moi une corvée avec ces emmerdeurs...''" Un peu de shopping, ce sont les soldes ? Bref regard glacial. Une partie de tennis, ça nous ferait le plus grand bien un peu de sport ? "''T'es folle, t'as vu le temps !''". Et j'en passe...
Sexo
Avec
Il y a les "mots bleus", "les mots qu'on dit avec les yeux", comme le chantait Christophe. Pour raviver la flamme, osez les "mots verts" !
Décoder les autres
Avec
Génial, mais moi alors ? Apprendre qu'on va être père est un bonheur. Une surprise, dans mon cas, mais une belle surprise. Moi, j'ai plané le premier jour. Je n'avais qu'une hâte, en parler à tout le monde ! Chaque coup de téléphone, chaque passant dans la rue ou dans les transports devait savoir que j'allais devenir le père de quelqu'un, un papa.  Les premiers changements sont psychologiques. Pour un homme, ce sont des questions existentielles : Finies les soirées avec les copains ? Quid des dîners en amoureux et des vacances à deux ? Dois-je changer de voiture ? Peut-on continuer à autant faire l'amour ? Me restera-t-il un peu de temps pour moi après ? L'heure des doutes, aussi, sur ma capacité à enfin grandir, à (re)faire des concessions et à manipuler avec délicatesse une crevette de 3 kilos et 45 cm.   Avec le temps, on se blinde Avec le temps, on se blinde. Déjà parce que un père qui accompagne sa femme aux échographies, aux cours de préparation à l'accouchement, aux rendez vous avec la sage femme, le médecin, l'anesthésiste est tout de suite plongé dans le défi médical de la grossesse. Ma femme et son ventre sont très suivis. Et moi, je poursuis les suiveurs pour tenter de comprendre. Je ne sens rien en moi, mais je vois et j'entends pendants les « échos », j'écoute les conseils et je veille à ce que Madame les respecte ! Bref, je soutiens.
Décoder les autres
Avec
C'est reparti ! Quelle heure il est ? Hein, quelle heure il est ? C'est reparti. Le cauchemar recommence. Implacable ! Encore un changement d'heure. Un vrai cauchemar à répétition. Une de ces deux fichues périodes de l'année où je ne sais plus à quelle horloge me vouer. Et ça me prend toujours par surprise. Jamais prévenue. Jamais prête. Jamais à l'heure de l'heure en fait. Pas cool. Je suis de super mauvaise humeur. Il faut dire que je n'étais même pas encore remise de l'heure d'été. Vrai, cette année, je ne m'y suis pas faite du tout. Forfait, kaput, out total. Je suis même certaine que c'est à cette marche arrière dans le temps tout-à-fait-inopinée que je dois cette grosse fatigue que je traîne comme la misère du monde depuis le printemps dernier... Difficulté au réveil le matin, harassement le soir, stress, angoisses, nervosité, gonflements en tous genres, j'en passe et des meilleures. Bref, j'ai passé un sale quart d'heure tout l'été, jusqu'à ce que la bise fut venue avec son (re)changement d'heure. Ambiance méfiance La preuve, ce matin, lorsque le réveil a sonné à 7 heures, non à 8 heures, oh non ! Je veux dire à 6 heures, c'était patate générale. Mine de rien, j'avais gratté une heure d'oreiller-couette au temps qui passe... Remarque, il valait mieux être en forme : la journée a été très très difficile. Il m'a fallu surveiller de près toutes ces horloges qui m'entourent. Ambiance méfiance générale : et celle-là, elle est à quelle heure ? L'ancienne ou la nouvelle ?
Sexo
Avec
Commencer une soirée en amoureux par un savoureux repas ? Humm, pas bête...Et autant en profiter pour mettre tous les ingrédients possible dans les recettes de cette soirée romantique. C'est décidé, les aphrodisiaques passent à table, et nous, à la casserole ! Voici tous les bons ingrédients de la hot cuisine'...
Couple
Conseils pour un divorce réussi
Avec
Pas facile de se séparer après 10 ou 20 ans de vie commune. Enfants, famille, amis : comment agir et réagir ? Comment penser son existence autrement ? Conseils pour un divorce réussi.
Sexo
Avec
Le petit écran nous met à cran 5h37 : c'est le temps que les français ont en moyenne passé devant la télé en 2006 (Médiamétrie)... Ce n'est pas énorme, mais ce n'est qu'une moyenne. Que celle qui échappe systématiquement à la météo de la belle Louise ou au soporifique JT de PPDA lève la main... Car la vie de couple peut virer au cauchemar quand il y a ménage à 3. Quand une "guest star" prend ses quartiers entre Chouchou et Loulou. Mais de qui donc s'agit-il ? De la télé bien sûr!En emménageant à 2, on n'aurait jamais pensait que Jack Bauer (héros de 24 heures chrono) viendrait squatter une fois par semaine. Ni que les copines de Desperate Housewives seraient conviées, elles aussi, la même semaine, pour un after dans le salon. Pire, les choses s'aggravent lorsqu'ils débarquent à quinze, soit une équipe de Rugby, suivie par une horde de supporters, maillot et bannière vissée autour du cou. Bref, que cela soit clair : la vie de couple n'a rien à voir avec Les feux de l'amour. Surtout lorsque la télé s'en mêle: plus on l'allume, plus le désir s'éteint. Et ce n'est pas une fiction ! TV et libido... OK, la vie de couple est faite de concessions Mais force est de constater que l'ennemi N° 1 de la libido, c'est bel et bien le tube cathodique qui nous fait adopter une attitude on ne peut plus catholique. Fini les parties de jambes en l'air... En particulier lorsque l'objet du délit prend ses quartiers dans la chambre à coucher. Une étude dirigée par la sexologue italienne Serenella Salomoni en atteste : les couples ayant la télé dans leur chambre font deux fois moins l'amour que ceux qui n'en ont pas. Sur 523 couples, ceux qui n'ont pas la télé dans leur chambre font huit fois l'amour par mois, contre quatre fois pour ceux qui laissent le petit écran pénétrer dans leur nid. Une influence qui s'aggrave avec l'âge : les "téléphages au lit" de plus de 50 ans n'ont que 1,5 rapport par mois...La nature des programmes télévisés aurait également une influence sur la libido. En effet, les films violents mettraient un terme à toute relation sexuelle chez la moitié des couples et les émissions de télé réalité chez plus d'un tiers d'entre eux.
Décoder les autres
Avec
Se priver de télé ! Scène d'horreur quotidienne : lundi soir, 20h, la table est mise, le repas est prêt : "''Chéri, c'est prêt !''". 20h 15 : "''Chéri, tu viens ?''" 20h30 : "''Pu... rée ! Tu viens manger oui ou non ?''". Si vous ne voulez pas (plus ?) que la télé nuise à votre vie de couple, appliquez donc les conseils FemmesPlus pour la neutraliser...
Couple
Avec
Vers la cinquantaine, le démon de midi s'empare de bon nombre d'entre nous. Mais qu'est-ce qui pousse à franchir le pas de l'adultère ?
Couple
Avec
La recette de la longévité conjugale, pour qu'amour rime avec toujours, voilà ce que nous a concocté Patricia Delahaie dans son dernier ouvrage (''Comment s'aimer toujours'', ed. Leduc.s). Un livre à déguster, pour ceux qui ont faim de bonheur à deux. Interview d'une spécialiste de l'amour ! Les 7 piliers du bonheur FemmesPlus : Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à écrire ce livre ? Patricia Delahaie : L'un de mes précédents ouvrages s'intitule "Ces amours qui nous font mal" (ndlr Editions Marabout), les 7 piliers du bonheur à 2. "Comment s'aimer toujours" se présente donc comme une suite logique. Je voulais parler de ces amours qui font du bien. Comment avez-vous réalisé les 7 piliers du bonheur à 2 ? A partir d'interviewes. J'ai recueilli les témoignages de beaucoup de gens, et très peu de psychologues, à la façon d'un panel. J'ai rassemblé les idées qui revenaient le plus souvent. Je ne pensais pas que la notion de respect reviendrait aussi souvent. Le chiffre 7 est un peu aléatoire. Cela aurait pu être 4, voire 10... S'aimer toujours, c'est possible "Comment s'aimer toujours", n'est-ce pas finalement un combat perdu d'avance dans cette société kleenex où l'on zappe les amours ? N'est-ce pas trop ambitieux ? Non, pas du tout, si l'on accepte que s'aimer toujours ce ne soit pas s'aimer tout le temps. Qu'il y ait des hauts et des bas, des périodes d'éloignement. Dans la société d'aujourd'hui, les gens ont une vision un peu simpliste, binaire, très cartésienne. Ils s'imaginent qu'il y a un début, un milieu et une fin dans toute relation. En réalité ça va, ça vient, ça repart, et quelques fois, ça ne revient pas malheureusement. Votre livre s'adresse à qui exactement ? Mon livre concerne tout le monde. Les couples malheureux, ceux qui doutent, ceux qui ne savent plus par quel bout prendre leur couple, les couples débutants, les couples en crise. Comme ceux qui sont heureux et qui se reconnaissent avec plaisir dans l'ouvrage (rires...)
Sexo
Avec
Je ne suis pas spécialement obsédée, il n'est pas forcément frigide... Mais le boulot + la fatigue + le manque de motivation (parfois) et la sexualité s'installent dans un désert aride ! Histoire ordinaire d'une semaine d'abstinence...

Pages