Témoignage : « Inscrite sur un site de rencontres, je trompe mon conjoint avec une femme »

avec
Selon une étude menée par Gleeden, 27% des femmes mariées seraient prête à tromper leur époux avec une personne du même sexe. Et 18% des inscrites du site de rencontres extra-conjugales affirment chercher ce type d’aventure au moment de leur inscription ! Angèle, 34 ans, en fait partie. Elle nous raconte comment cette envie lui est venue, comme elle l’a concrétisée.

Les derniers articles - Couple

Couple
Avec
Interview de Sylvie Angel et de Stéphane Clerget pour le livre "La Deuxième Chance en Amour". Femmes Plus : Comment est née l'idée de ce livre ? Stéphane Clerget : On s'étonnait de recevoir autant de femmes en consultation avec un chagrin d'amour en arrière fond et qui souffraient de ne pas réussir à rencontrer quelqu'un. C'est un vrai problème de santé public ! Pourquoi tant de femmes pensent-elles qu'il est très difficile -voire impossible- d'aimer et d'être aimer ? S. C. : Les femmes ont une vision particulière de l'amour, souvent due à l'éducation reçue. Elles ont tendance à croire au grand amour avec le père de leurs enfants notamment, et sont donc plus souvent déçues. Elles sont moins dans la conquête, plus attentistes. Du coup, après une rupture, se croyant moins attractives, elle vont avoir encore plus de mal à aller vers l'autre. Aussi, les enfants "pénalisent" les femmes, elles ont souvent l'impression de les trahir en fréquentant quelqu'un autre que leur père. Enfin, elles ont trop tendance à croire qu'à 35 ans passés, elles ne sont plus attirantes...  
Couple
Avec
Le célibat mis en boîte Il est loin le temps où les vieux garçons et les "catherinettes" étaient pointés du doigt, ridiculisés, marginalisés. Les célibataires sont aujourd'hui une partie de la population à part entière. En France, on en compte près de 8 millions. Ajoutés à cela 2 millions de familles monoparentales, les veufs, veuves et autres divorcés... on atteint presque les 15 millions de solos Héros des temps modernes Le célibat aujourd'hui n'est plus une exception. Finis les tabous, au placard les complexes : le célibataire est désormais un héros des temps modernes. En témoignent le succès des nombreuses séries et films qui mettent en scène leur quotidien ''Sex and the city'', ''Ally Mc Beal'', ''Bridget Jones ''ou l'hilarant ''Mr Hitch''. Une image plus positive qui a fait changer le regard de la société. Désormais, on peut être "célibataire et fier de l'être". Le solo et la solette s'affirment : 40 % des célibataires assumeraient très bien le fait de vivre seul. Et les femmes plus que les hommes. Une fierté qu'ils affichent à la façon d'une revendication...
Couple
Séminaire pour hommes
Avec
Voici une annonce pour un séminaire qui peut intéresser "l'un" de vos proches... Pour tout renseignement : "Gender, masculinity and nombrilisme", Université To Loose or Not To Loose Lab. d'Etude Proféministe des Souffrances Masculines BP 12345 11 123 Simplex-sur-Malsein. Amicalement, Prof. Dr. Agr. J. de La Tour. Détail des cours...  
Couple
Avec
Un beau jour, après des années de fidélité à votre conjoint, vous le trompez. Coup de tonnerre ou simple péripétie ? Comment réagir ?
Couple
Avec
Le clic addict A peine est-il éveillé, qu'avant même d'avoir avalé son café (voire de m'avoir embrassée !), qu'il file consulter ses mails. Si j'ose lui parler, il ne me répond que par des ''huim grumf'' peu encourageants. Drapée dans mon peignoir et ma dignité, je le laisse à ses ''chats'' et autres forums et vaque à mes occupations.... Hélas, force est de constater qu'il fait désormais partie de ces gens pour qui le monde virtuel est plus intéressant que la réalité... Comme la drogue ou l'alcool, la toile a désormais ses dépendants. Selon des psy américains, surfer sur le Web pourrait entraîner un "accrochage" qui toucherait déjà des millions d'internautes. Le virtuel est un tel activateur de fantasmes que certains le préfèrent à la réalité, moins malléable aux désirs. Chercherait-il à combler un manque dans sa relation avec moi ? Notre vie réduite... Notre vie extérieure s'en trouve réduite au minimum. Un ciné Chéri ? "''Bof, y'a plus rien de bien à voir depuis quelques temps...''". Un dîner chez les Machinchose mamour ? "''Evite-moi une corvée avec ces emmerdeurs...''" Un peu de shopping, ce sont les soldes ? Bref regard glacial. Une partie de tennis, ça nous ferait le plus grand bien un peu de sport ? "''T'es folle, t'as vu le temps !''". Et j'en passe...
Couple
Conseils pour un divorce réussi
Avec
Pas facile de se séparer après 10 ou 20 ans de vie commune. Enfants, famille, amis : comment agir et réagir ? Comment penser son existence autrement ? Conseils pour un divorce réussi.
Couple
Avec
Vers la cinquantaine, le démon de midi s'empare de bon nombre d'entre nous. Mais qu'est-ce qui pousse à franchir le pas de l'adultère ?
Couple
Avec
La recette de la longévité conjugale, pour qu'amour rime avec toujours, voilà ce que nous a concocté Patricia Delahaie dans son dernier ouvrage (''Comment s'aimer toujours'', ed. Leduc.s). Un livre à déguster, pour ceux qui ont faim de bonheur à deux. Interview d'une spécialiste de l'amour ! Les 7 piliers du bonheur FemmesPlus : Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à écrire ce livre ? Patricia Delahaie : L'un de mes précédents ouvrages s'intitule "Ces amours qui nous font mal" (ndlr Editions Marabout), les 7 piliers du bonheur à 2. "Comment s'aimer toujours" se présente donc comme une suite logique. Je voulais parler de ces amours qui font du bien. Comment avez-vous réalisé les 7 piliers du bonheur à 2 ? A partir d'interviewes. J'ai recueilli les témoignages de beaucoup de gens, et très peu de psychologues, à la façon d'un panel. J'ai rassemblé les idées qui revenaient le plus souvent. Je ne pensais pas que la notion de respect reviendrait aussi souvent. Le chiffre 7 est un peu aléatoire. Cela aurait pu être 4, voire 10... S'aimer toujours, c'est possible "Comment s'aimer toujours", n'est-ce pas finalement un combat perdu d'avance dans cette société kleenex où l'on zappe les amours ? N'est-ce pas trop ambitieux ? Non, pas du tout, si l'on accepte que s'aimer toujours ce ne soit pas s'aimer tout le temps. Qu'il y ait des hauts et des bas, des périodes d'éloignement. Dans la société d'aujourd'hui, les gens ont une vision un peu simpliste, binaire, très cartésienne. Ils s'imaginent qu'il y a un début, un milieu et une fin dans toute relation. En réalité ça va, ça vient, ça repart, et quelques fois, ça ne revient pas malheureusement. Votre livre s'adresse à qui exactement ? Mon livre concerne tout le monde. Les couples malheureux, ceux qui doutent, ceux qui ne savent plus par quel bout prendre leur couple, les couples débutants, les couples en crise. Comme ceux qui sont heureux et qui se reconnaissent avec plaisir dans l'ouvrage (rires...)
Couple
Avec
"C'est mieux d'être célibataire pour les filles. Mais les garçons ont besoin de quelqu'un pour nettoyer"...Les enfants ont un avis sur tout, y compris sur le couple et le mariage.L'amour vu par les moins de 10 ans : perles et morceaux choisis !
Couple
Avec
C'est la nouvelle philosophie du bonheur : pour vivre heureux, vivons chacun chez soi ! Les secrets de ces couples séparés... pour le meilleur !
Couple
Une semaine sans ma femme
Avec
On en rit encore tant la chose est téléphonée : les souris dansent quand le chat est parti ! Mais voyons voir d'un peu plus près ce que monsieur fait quand madame est partie, ne serait-ce que 7 petits jours... Révélations !
Couple
Avec
Attention les gnangnans Attention les gnangnans, ce bouquin n'est pas pour vous ! Corinne Maier (celle-là même qui avait dénoncé la glandouille à EDF dans "Bonjour paresse") a signé un nouvel opus. Un opus ? Un scud plutôt. Après s'être attaquée à l'administration attitude, la voici qui dénonce maintenant la mater way of life. C'est "Les vacances" de Foresti puissance 12, humour désopilant compris.De sa plume acide, alerte et absolument impertinente, Corinne Maier dénonce à tout va, et en quarante bonnes raison de plus pondre, le calvaire de la Merdeuf (la mère de famille...).   L'enfant est un monstre En bref, vouloir un enfant (pire, des enfants...), est une aspiration tarte, l'accouchement une torture, c'est un tue-l'amour (''"imaginons "9 semaines et demi" avec des enfants dans la pièce d'à côté ?"''), un repousse-copains, une atteinte à la liberté (d'aller au ciné sur un coup de tête et de faire le tour du monde)... En plus de cela, Madame Maier affirme (et démontre) que l'enfant est un monstre. Il est cruel, bruyant, exigeant, (il pleure et il fait caca....), il est conformiste, il est un pousse-conso (tiens, d'ailleurs, il est un allié du capitalisme), une occasion de corvées (les anniversaires, Mc Do, Noël...), un motif avéré de culpabilisation (surtout pour la Merdeuf), il faut s'en occuper, l'habiller, le nourrir, l'éduquer, l'endormir et puis l'éveiller. Corinne sait de quoi elle parle, elle a deux enfants...Mais comme un mal n'arrive jamais seul, elle a aussi remarqué que cet adorable bambin est en fait notre meilleur ennemi, un danger, un fléau, un risque non couvert par Axa ni la Sécu : dans ce Tanguy en puissance dort un futur pique-assiette planétaire...   La France est enfantophile Le pire est que l'on y est condamné. D'abord, on ne peut (presque) plus lui taper dessus et il est super tendance. Oui, la France est enfantophile. La preuve, elle caracole au hit-parade de la fécondité avec un taux à 1,94... C'est au nom du libre arbitre et de la liberté, pour préserver nos droits, comme celui de s'amuser encore et toujours (surtout sans eux) et de conserver nos amis que Corinne nous exhorte à ne plus nous reproduire, à dire beurk à nurseryland.
Couple
Avec
Une psy au service de l'@mour @mour toujours.... Le titre est prometteur ! Et la "base line" intrigante : "toutes les clés pour réussir votre rencontre sur Internet". Ce livre est signé Sabrina Philippe, la célèbre psychologue du site de rencontres Parship. Jeune, ravissante, psy aguerrie, enseignante, urgentiste (SOS Psy) et spécialiste des relations interpersonnelles;... voilà maintenant deux ans qu'elle assure par mail et par téléphone une hot line d'un genre un peu particulier. 6 millions de web lovers Mais reposons les faits : il existe quelques 12 à 15 millions de célibataires en France, soit 22 % de la population, dont la moitié depuis plus de trois ans. Et 6 millions de ces solos farfouillent sur le Net à la recherche de l'amour perdu... D'ailleurs, une étude Parship /Ifop (Juin 2005) révèle que les sites de rencontres sont l'outil privilégié de la quête amoureuse pour 29 % des solos et 34 % des solos seniors... Dont acte. Ce n'est pas si facile... Out donc les petites annonces, speed dating et autres agences matrimoniales. A nous le web love ! On veut bien croire à cet engouement quand on constate la prolifération et le succès (parfois boursier !) de nombreux sites de rencontres français comme étranger. On veut bien y croire aussi quand on décompte les inévitables web couples autour de nous... Mais trouver l'âme sœur n'est pas si facile, même sur Internet, si l'on en croit Sabrina. D'où son ouvrage : ''"Cela fait deux ans que je suis à l'écoute des membres de Parship, cela représente une énorme expérience qu'il était temps de partager, parce que ce n'est pas si facile de chercher l'âme sœur sur Internet, et de la trouver non plus"''.
Couple
Avec
Vingt ans de mariage pour Martine et Jean. Un couple qui, comme beaucoup d'autres, a connu crises et bons moments. Mais comme nous le dit Martine : "Même si on se remet tout le temps en question, il y a toujours un moment où on repart !" C'est elle qui raconte.
Couple
Cours du soir pour les hommes
Avec
Note : En raison de la complexité et de la difficulté des cours, seulement 8 participants seront acceptés pour chaque cours. Le stage s'étend sur cinq jours. Merci messieurs de laisser vos coordonnées pour les inscriptions. Et voici le descriptif des cours... 
Couple
Avec
Violences, coups et décès... Parfois, l'horreur se faufile subrepticement dans le cocon d'un couple. +a commence par une dispute, souvent anodine. Et puis le ton monte, les mots s'emballent et une main ose se lever. La terreur entre alors dans l'amour. Entre peur et honte, le secret grandit dans le silence. Puis, ce que l'on croyait impensable recommence. On devient une femme battue. On plonge dans le tabou, dans l'habitude des colères d'un amant qui supporte encore moins les menaces d'être quitté. Alors, il recommence, et le cercle devient vraiment vicieux. Le fléau est bien là. En 2006, près d'une femme sur 10 a subi des violences verbales, psychologiques, physiques ou sexuelles, de la part de son conjoint ou ex-conjoint, soit, 1 350 000 femmes confrontées à l'amour qui déraille, qui frappe, à l'homme qui fait peur. Une femme décède tous les 3 jours sous les coups de son compagnon. Les chiffres font froid dans le dos : plus de détails dans notre article ici...   39 19 pour appeler à l'aide Les chiffres font froid dans le dos. Et souvent les moyens manquent pour dénoncer la violence conjugale. Le 39 19, un numéro d'appel d'urgence et de conseils est mis en place pour (se) sauver des violences conjugales. Avant qu'il ne soit trop tard... _ Voir ici la campagne vidéo ! Une écoute de psychologues professionnelles permet une écoute anonyme et personnalisée en français en anglais, en arabe, en espagnol, ainsi qu'une orientation locale adaptée en fonction des cas. Mais une femme a choisi de dire non pour toutes celles qui ne le peuvent pas...  
Couple
Les couleurs de l
Avec
Selon certains sexologues, la couleur de nos vêtements, de nos maisons et même celle de notre auto reflètent notre personnalité sexuelle. Alors, dis-moi ta couleur préférée et je te dirais quelle amoureuse tu es...
Couple
Avec
De l'originalité ! Selon un sondage datant de 2004, l'élément le plus important est la sonorité du prénom. Puis, vient l'accord entre le prénom et le nom de famille et, en troisième position, avant l'origine et le sens du prénom, vient l'originalité. Explications de Florence Le Bras, auteur de plusieurs livres des prénoms, "''les parents cherchent la diversité. Maintenant que les prénoms ont été libérés, certains en viennent même à créer un prénom pour leur enfant. Cela donne alors des prénoms complètement originaux.''" La recherche de l'originalité pour le prénom de l'enfant à venir est logique, notre enfant étant unique, bien entendu "''Certains parents m'écrivent même pour me confier les prénoms de leur enfant en me demandant de ne pas le noter dans mes livres... ''" La créativité en la matière est d'autant plus facile que la loi (du 8 janvier 1993) a considérablement assoupli sa législation, garantissant virtuellement l'acceptabilité de n'importe quel prénom. Dans la limite de l'intérêt de l'enfant, bien sûr... Un juge anglais a refusé "Coca" et "Cola" pour deux petites jumelles... Mais l'originalité ne tient pas seulement à l'invention d'un prénom, ou au choix d'un prénom inusité. Elle peut survenir d'un simple "décalage", une orthographe originale. Maryne au lieu de Marine par exemple, ou encore la vingtaine d'orthographes différentes pour Tiphaine. C'est aussi le cas de prénoms très anciens : "''Certains parents donnent à leurs enfants les prénoms des arrières grands-parents. Ils s'appellent ainsi Augustine, Léontine... Et, finalement, ça devient original !''"  
Couple
Avec
Pourquoi les femmes, et même les FemmesPlus, envient-elles les hommes ? Pourquoi regrettent-elles parfois de ne pas être un homme ? Pourquoi quand on les regarde évoluer autour de nous, nous arrivent-il d'avoir des regrets ? Récapitulatif....Banane, téléphone et T-shirt 1. Ils peuvent manger une banane sans que personne n'ai d'arrières pensées. 2. Leurs conversations téléphoniques sont finies en 30 secondes. 3. Ils peuvent faire pipi n'importe où, mais alors n'importe où ! 4. Ils connaissent au moins 20 façon d'ouvrir une bière. 5. Ils savent ouvrir les bocaux tout seul ! 6. Ils partent une semaine en vacances avec une seule valise. 7. Ils peuvent porter un T-shirt blanc dans un parc aquatique. 8. Ils peuvent enlever leur T-shirt quand il fait trop chaud. 9. Ils n'ont pas à gérer la vie sexuelle de leurs amis. 10. Ils ne sont pas des arguments publicitaires, des produits marketings, des objets sur des affiches pour tout et n'importe quoi, vraiment tout et n'importe quoi !
Couple
Avec
Qu'est-ce qu'un couple mixte ? Tout simplement deux personnes qui s'unissent alors qu'elles sont de culture différente, avec souvent, une religion différente, parfois de nationalités différentes. Mais aussi des valeurs et des repères socioculturels différents. Alors, impossible de s'aimer et de vivre ensemble si on n'a pas la même identité culturelle ? Bien sûr que non ! Mais il y a des écueils à éviter. Petit listing des obstacles à vaincre pour qu'un couple mixte puisse s'épanouir.Au hit parade des barrières les plus compliquées à surmonter : la religion. La France, qui est un pays où la religion catholique est la plus ancrée, possède des jours fériés qui n'ont aucune correspondance avec la religion juive ou musulmane par exemple. Ce qui peut être compliqué à gérer dans un couple mixte. D'ailleurs, souvent, la religion a aussi un impact sur les pratiques sexuelles. Exemple : les catholiques sont beaucoup plus souples et permissifs que les musulmans sur ces questions là.Autre différence : la nourriture, qui varie beaucoup d'un pays à l'autre. Mais aussi l'heure de prise des repas. Alors que les Allemands dînent à 18h30, les Espagnols mangent rarement avant 21h.
Couple
Avec
Plus jeune ou plus vieux ? Comme vous le savez peut être déjà, je donne des conseils personnalisés aux membres de PARSHIP.fr, agence en ligne pour des rencontres sérieuses. Et l'un des points souvent abordé avec les membres du site concerne les critères de recherche d'un ou d'une éventuel partenaire, et surtout son âge. Car bon nombre de femmes ont tendance à rechercher un partenaire de leur âge, et bon nombre d'hommes recherchent des femmes plus jeunes qu'eux. En effet, il en est de même sur Internet que dans la vie courante. En France, aux Etats-Unis, en Suède... A ceci près que sur un profil, l'âge est clairement indiqué alors que l'on ne se promène pas dans la rue avec sa carte d'identité épinglée sur le revers d'une veste.Une récente étude interne est venue confirmer ce que nous savions déjà.En France, un homme de plus de 40 ans recherche en moyenne une femme de 7 ans de moins que lui, une femme de plus de 40 ans quant à elle recherchera un partenaire de plus ou moins un an qu'elle. C'est cependant aux Pays-Bas que ces messieurs sont les plus friands de jeunesse, puisqu'ils ont tendance à chercher une compagne d'environ 9,5 ans de moins qu'eux.En Suède par contre, les hommes de plus de 40 ans recherchent globalement une compagne de 5,5 ans de moins qu'eux.
Couple
Avec
La belle quarantaine, chevelure de tigresse, silhouette slim et démarche énergique :"''Enchantée, Véronique Corniola''". Oh oui, enchantée... Une minute et une poignée de main plus tard, on a déjà envie de lui plaire... L'Ecole de séduction made in France, c'est elle. Depuis plus de 10 ans, elle et son équipe de coachs, de relookeurs et de psys accueillent des élèves-aspirants-à-l'amour. Ainsi donc, séduire peut s'apprendre ? Certes, le nombre de célibataires augmente. Certes, tout le monde sait aussi que les rencontres ne sont pas si faciles quand on est seul et isolé dans une grande ville. La première école de la séduction a été crée en Italie en 92, en France trois ans après. Des pseudos romantiques dragueurs, elle avait tout compris. Huit années en agence matrimoniale, ça marque. Elle a très vite cerné que le problème n'est pas de rencontrer, mais de plaire ! "''Des fois on ne s'en sortait pas,'' raconte Véronique. ''On avait beau multiplier les chances et les opportunités de rendez-vous, cela ne suffisait pas. Il était impossible de leur dire de laisser tomber, alors on a décidé de leur apprendre à draguer, à oser, à briser la glace...On ne le réalise pas toujours que parler à des inconnus est un métier et que selon notre attitude, on a va provoquer peu ou beaucoup de choses''", explique la pro. ''Si j'avais eu la chance de suivre un tel coaching, j'aurais gagné dix années de ma vie !''"
Couple
Avec
Portrait robot de l'infidèle Et les hommes alors ? Oups, on allait les oublier ! Ils ont pourtant été plus de 700 à répondre à l'enquête FemmesPlus... Voyons voir. Reprenons dans l'ordre... Pour eux, l'infidélité, c'est bien au lit que ça se joue ; la moitié l'affirment (le confirment ?), 18 % pensent qu'un bisou suffit et 27 % que penser à quelqu'un d'autre suffit...L'infidélité, cela peut arriver par accident (44 %) et c'est "tout à fait naturel" (13 %). Un tiers déclare que c'est inadmissible... Par contre, 7 % pensent que c'est inévitable après des années de mariage pour 85 % qui pensent qu'il n'y a pas d'âge pour fauter. Le chiffre, le chiffre ! Le voici : 54 % ont été ou sont infidèles, (34 % trompent leur conjointe en ce moment !). Par contre, seulement 54 % des déclarés fidèles sont susceptibles de craquer. Conclusion : 82 % des hommes ont été, sont ou seront infidèles. Un point de moins que ces dames...
Couple
Avec
''"Permis de conduire de la scène de ménage"'' ''"La scène de ménage n'est pas forcément une menace pour le couple"''. Voilà qui va en rassurer plus d'un (e). Et le psychiatre lyonnais Patrick Lemoine, auteur du "Petit guide pratique de la scène de ménage", va même plus loin, en militant pour un ''"permis de conduire de la scène de ménage"''. Objectif : que les scènes de ménage soient productives. C'est à dire qu'elles remplissent leur rôle de soupape de sécurité, en soulageant et libérant les protagonistes. ''"C'est un exercice nécessaire à l'équilibre d'un couple qui s'aime"'' affirme-t-il. Mais attention. Quand une scène de ménage a pour but de faire mal à l'autre, et donc de détruire, cela aboutit à une rupture. Donc tout est question d'objectif et de dosage. Suivez le guide. A proscrire : les violences physiques et les insultes blessantes. Oui à la joute verbale, pourvu que les deux conjoints soient à égalité pour échanger des arguments. Quant aux enfants, inutile de chercher à leur cacher l'engueulade à venir, en les bouclant dans leurs chambres. De toute façon, ils entendront les échos depuis leur nid douillet. Et ils risquent de se sentir responsable. Du coup, il est encore préférable qu'ils assistent à la scène de ménage, afin qu'ils comprennent qu'ils n'y sont pour rien et surtout, que ça n'est pas très grave. Bref, il faut dé-dra-ma-ti-ser !
Couple
Avec
Que celui qui n'a jamais cherché l'âme sœur me jette la pierre. Que celle qui n'a jamais attendu le prince charmant lève la main. La symbolique du mariage reste très forte quoi qu'on en dise. Passer le restant de ses jours avec la même personne ? Même pas peur ! Selon Meetic, site de rencontres en ligne, 56 % des européens pensent que le mariage doit durer toute une vie. Le Vieux continent serait-il vieux jeu en matière d'amour et de famille ? Pas si sûr, puisque l'on observe un certain changement dans les mentalités, notamment sur la perception de la vie à deux. 80 % des personnes interrogées dans cette enquête affirment ''que le mariage n'est pas nécessaire pour vivre à deux'', 60 % déclarent qu'il n'est pas obligatoire pour fonder une famille, avec un pic de 70 % chez les Espagnols. Contradiction ? Non, adaptation. La nouvelle famille n'est plus forcément le fruit d'un couple uni devant Dieu et l'Etat. Et pourtant... La tradition subsiste ! Oui, car 51 % des mêmes enquêtés préfèrent se marier avec l'élu de leur cœur et 49 % optent pour le concubinage. Les Français sont les plus motivés pour la noce avec 60 % prêts à se passer la bague au doigt. Un engagement fort et très symbolique pour 70 % des french lovers, mais également une occasion de faire la fête jusqu'au petit matin. De leur côté, nos voisins européens préfèrent, à 70 %, une cérémonie plus intimiste le D day avec la famille et des amis triés sur le volet. Quant aux cadeaux,''c'est l'intention qui compte'', (ça, c'est pour la forme...). Mais quand il s'agit de se prononcer, un quart des Français boudent les accessoires et autre équipements pour la maison pour leur préférer "le pack lune de miel". Un voyage de noce à destination du soleil et de la chaleur ou bien à Venise, classique mais tellement formidable. Notons que le tour du monde fait son entrée en force. Il séduit près de 40 % des noceurs européens.
Couple
Avec
La drague est une science. Elle nécessite un apprentissage long et semé de râteaux. Pour réviser ses classiques ou pour découvrir cette créature mystérieuse et fourbe qu'est "la fille à séduire", sachez que vous n'êtes plus seul. Dragueur.net offre une gamme de conseils adaptés à toutes les situations ou presque. Adieu looser, bonjour tombeur !
Couple
Avec
Eh oui, il paraît que beaucoup de cadres croulent sous les tâches ménagères abandonnées par leurs femmes surbookées par leur job. Etonnant, cet article paru dans un magazine qui n'est pas un spécialiste du second degré. On lit les doléances d'un monsieur qui se plaint que sa femme rentre à 20 heures 30, lui laissant les corvées. Entendez par là les courses et les devoirs des enfants. Un autre déplore avoir loupé une promotion parce qu'il ne travaille pas le mercredi pour garder les enfants. Et enfin, un dernier qui se lamente de devoir garder ses filles quand elles sont malades. Rendons-nous à l'évidence : ce qui est normal quand il s'agit d'une femme ne l'est pas quand il s'agit d'un homme. Cerise sur le gâteau, le journaliste qui a commis cet article constate qu'autrefois, "bien peu de maris auraient zappé leurs rendez-vous professionnels pour remplir le frigo, mitonner des petits plats et faire réciter leur anglais aux gosses". Bien sûr Bobonne se chargeait de tout, même quand elle avait un emploi. "Le soir, elle réconfortait son homme et lui suggérait d'inviter à dîner des collègues importants". Qu'elle soit épuisée, au bord de la dépression, parce qu'elle assume tout ou qu'elle passe à côté d'une bonne moitié de sa vie, qu'elle ne se réalise pas, qu'elle ne s'épanouisse pas, parce qu'elle a renoncé à travailler, quelle affaire, puisque c'est le mâle qui est important dans la famille. Voilà que ces messieurs perdent le moral dès que madame booste sa carrière. L'égalité des sexes au travail, cela implique l'égalité des sexes à la maison, face à l'aspirateur et aux biberons. Pas terrible pour le confort des hommes, déplore l'article. Le confort des femmes, ça, on n'en parle pas. Mais le bouquet, c'est l'avis du psy de service qui affirme que "si une femme travaille beaucoup et gagne bien sa vie, son compagnon risque de perdre confiance en lui", et que "le modèle qui reste au fond de nos crânes est : l'homme gagne de l'argent, la femme s'occupe des enfants. Point ".
Couple
Avec
19 h 30. Je suis dans ma cuisine. Mon royaume. Je prépare le dîner. Mince, un intrus se profile. Qui c'est celui-là ? Mais je le reconnais. C'est mon époux, le gros relou... de la machine à laver la vaisselle... Détails. Mon royaume (la cuisine) est petit. C'était tendance et surtout ul-tra-con-vi-vial d'avoir des cuisines à l'américaine il y a une paire d'années. La réalité et l'usage démontrent que ce n'est pas si génial que cela. Quand j'y suis seule (l'essentiel du temps) ça va, quand on m'y rejoint, ça va pas. Et c'est naturellement le cas quand il ne faut pas. C'est-à-dire quand c'est le coup de feu in the kitchen. Le soir à 19 h 30. Il pénètre dans mon royaume alors que j'occupe tout l'espace avec grâce et un effet de cha cha cha. Je suis à la fois dans le frigo (j'attrape le beurre), sur les plaques chauffantes (je remue la sauce), dans l'évier (je rince l'éponge), la paillasse (zut, j'ai renversé du lait), in the placard (je cherche la petite poêle) et paf, il surgit tel le loup de Tex Avery. Il avance posément d'un pas, se dirige droit vers le lave-vaisselle et l'ouvre. Il va ranger la vaisselle propre. La porte baissée du lave-vaisselle bloque tout le passage et ses va-et-vient aussi. Je ne peux plus bouger d'un pouce. Je suis coincée entre le tiroir de gauche et la cafetière. Inefficace. Je reste stoïque. Je souris. J'attends.
Couple
Avec
Vous avez bien lu : ERUCTUS (et non Erectus, hélas !) Pour les non latinistes, vient du latin eructare : geindre, pleurnicher, râler, manifester sa mauvaise humeur... La presse féminine nous en rebat les oreilles. Partout, il n'est question que de lui, l'homme nouveau, le métrosexuel, l'übersexuel. Cet homme là serait idéal, "viril mais pas macho. Comprenez qu'il assumerait sa virilité en douceur, se réjouirait de l'égalité homme femme, s'investirait dans sa relation amoureuse..." ! Le mien serait plutôt homo Eructus. Je résume : l'Homo Eructus a dans les 40/45 ans, une belle carrière professionnelle, des loisirs passionnants, une femme formidable (c'est moi), des enfants sans problèmes, aucune tare évidente, pas de maladie cachée. Tout bon partout en somme... Et pourtant. Cet homme-là ne cesse de se plaindre. Il est râleur, grognon, jamais content. Des aurores au coucher, tout n'est que prétexte à déverser des tombereaux d'invectives ou de plaintes plus ou moins justifiées sur "ce monde si cruel, cet ordi bien trop lent, cette connexion de merde, le fisc qui harcèle, le téléphone qui complique, sans parler des embouteillages, de tous ces objets insensés qui exigent Bac + 12 et puis tous ces connards finis (les sportifs, les médias; le banquier...) qui font plein de blé et puis personne ne m'aime, n'apprécie mon boulot ni me rappelle...

Pages