Des avatars pour tous
C'est une idée un peu tordue, voire déshumanisante, diront certains... En juin dernier, Second Life, le monde virtuel de nos "secondes vies", accueillait "l'événement recrutement", selon ses propres termes... Pendant trois jours, des avatars-employeurs ont reçu des avatars-candidats, pour pourvoir des vrais postes.
Au total, 700 personnes, présélectionnées sur un site créé pour l'occasion ont passé un entretien auprès de l'employeur de leur choix. Attention, le temps pour séduire était limité à 20 minutes !
En clair, l'idée n'était pas de recruter "pour de vrai", mais de rencontrer des candidats...

Un autre moyen de recruter !
Cinq grandes entreprises disposent ainsi chacune de son "île". Toutes sont des entreprises king size à gros besoins recrutement : Alstom, Areva, L'Oréal, Capgemini et Unilog. Elles embauchent en moyenne 2 000 personnes par an, dont la moitié au minimum en cadres.
Toutes ont également en commun l'envie de recruter des gens "différents", technologiquement "innovants" : "''Si on veut trouver des jeunes en recherche d'innovation, il faut utiliser des terrains innovants, aller les chercher sur leurs terrains''", explique Nicolas Jacqmin, chez Alstom.

Pour des raisons techniques, les recruteurs ne peuvent accueillir tout le monde, alors quelques "gros" critères de sélection (telle école ou telle région) ont été définis au préalable. Lors de l'entretien, les employeurs auront également accès au CV préalablement déposé par chaque candidat.
Chaque entreprise a sorti près de 22 000 euros pour participer à l'aventure et créer son île Second Life...

Recrutement tous azimuts

L'expérience US Lancée au début de l'année par TMP-NEO (agence de publicité en ressources humaines), l'idée a déjà été mise en place aux States le mois dernier. Avec plus d'entreprises participantes, mais moins de candidats. 150 entretiens ont été menés en ligne en un seul petit jour. Si il est encore un peu tôt pour conclure, l'on peut néanmoins constater que des recrutements sont en cours et "''des profils très différents de ceux de leurs bases de données ont été découverts''", dixit la branche française de l'agence. "''Ces entretiens ne sont qu'une première étape. Les candidats passent ensuite d'autres entretiens, à la guise de l'employeur''", explique encore TMP-Neo. "''Mais c'est déjà très pratique de ne pas avoir à prendre l'avion pour un seul entretien, quand on habite Marseille, voire à l'étranger !''"

Publicité
Avatars à tout va... Autre adepte de la méthode, le groupe Vedior qui a installé Expectra au printemps 2007 sur Second life. C'est une agence de recrutement pour "chasser des têtes" et réceptionner les éventuels candidats "à l'agence"... Donc proposer de vrais emplois. Dernièrement, souvenons-nous, quelques candidats à la Présidentielle (le PS, une boutique FN, l'île Sarkozy et maintenant le QG UMP...) ont aussi investi Second life, pour recruter des votes cette fois...
Publicité

Plus d'infos !

Le programme Second Life