Véronique Genest joue e rôle principal de la saga d’été de TF1. Si on pense facilement à « Julie Lescaut » quand on évoque son nom, on fait également référence à ses dérapages. FemmesPlus revient sur la carrière mouvementée de Véronique Genest.

1966 : Disparition de son père

 

Le premier gros choc de sa vie fut en 1966 avec la disparition de son père, mort d’un cancer. Elle se retrouve seule avec sa mère alors qu’elle n’a que 10 ans. Dans une interview pour Paris Match en 2009, elle a raconté comment cet évènement a changé le cours des choses : « J'étais une petite fille heureuse et gaie, très complice de mon frère Olivier, mon aîné d'un an, dans la maison de Meaux où notre père était médecin. Avec Olivier, on écoutait Brassens, on montait à cheval, on avait même créé une radio où l'on interviewait tous les gens de la salle d'attente. Malheureusement, ce bonheur a été de courte durée avec la disparition de mon père ».

Publicité