Ce mercredi 29 novembre sort au cinéma, C'est tout pour moi un film de l'humoriste Nawell Madani. La belle Belge s'est inspirée de sa propre vie pour ce premier long- métrage où elle revient sur son enfance et ses rêves de gloire.

Son accident durant l'enfance lui a forgé un caractère de battante

 

Née le 25 octobre 1983 à Watermael-Boisfort en Belgique, Nawell Madani voit le jour au sein d'une famille algérienne. A l'âge de 2 ans, elle est victime d'un accident domestique. Alors qu'elle danse sur la table, elle tombe et se rattrape à la friteuse. Les conséquences sont désastreuses, elle se retrouve brûlée au troisième degré sur une bonne partie de la tête et perd 70% de sa chevelure. Pendant toute son enfance, et ce, jusqu'à l'âge de 15 ans, ses cheveux peinent à repousser. Les moqueries de ses camarades de classe ne se font pas attendre.

Publicité
En mai 2016 sur le plateau de Salut les Terriens, elle revient sur cet épisode avec beaucoup de recul: "Je n'en parle pas sur scène, mais j'en parle dans mon film. Il fallait que je puisse l'assumer. Ce n'était pas si facile que ça. A l'école, on m'appelait tête de coucougnette". Cet accident lui apportera non seulement, un sens inné de l'autodérision, mais aussi une rage de vaincre et de prendre une revanche sur la vie : "La prochaine fois que tu auras de mes nouvelles, ça sera à la télé..." promet-elle alors à une copine de classe avec laquelle elle s'est fâchée. Pari gagné pour celle qui squatte dorénavant les têtes d'affiches.
Publicité