L'emploi des femmes
''Ségolène Royal''
Un ordre n'est pas juste lorsqu'à diplôme égal, les femmes, les jeunes filles gagnent encore vingt à trente pour cent de moins que les garçons. Là, je dis que le pacte social est rompu et que nous le rétablirons !
Grenoble, Débat participatif sur la jeunesse, 1er février 2007
Je pense au plus d'un million de femmes qui travaillent au temps partiel contraint. Là aussi, il faut cesser les beaux discours, il faut arrêter de louvoyer. J'exigerai que la loi soit appliquée, ce qui n'a pas été fait jusqu'ici, et j'y mettrai les moyens et la volonté politique nécessaires.
Strasbourg, le 20 décembre 2006

Je privilégierai trois directions pour accélérer l'égalité dans ce domaine : une charte pour l'égalité d'accès et de traitement sera mise en place en direction des entreprises et services publics. Les aides aux entreprises et les exonérations de cotisations sociales seront modulées en fonction de la nature des contrats de travail. Enfin, j'engagerai l'Etat dans une mission de garantie d'égalité dans la promotion à des postes de responsabilité publics.
Observatoire de la parite.org
Faire respecter l'égalité hommes-femmes, notamment au travail :
- Elaboration d'une charte pour l'égalité d'accès et l'égalité de traitement, ouverte à
l'adhésion des entreprises et des services publics.
- Engagement de l'Etat pour une promotion égale des femmes et des hommes pour les
emplois de responsabilité.
Pacte Présidentiel, art. 85

''Nicolas Sarlozy''
Une série de mesures doivent être prises pour donner aux femmes la place qu'elles méritent dans le monde du travail : il s'agit de faire respecter par les entreprises l'égalité salariale entre les hommes et les femmes mais également d'imposer la parité dans les jurys de concours de la fonction publique, d'imposer un nombre de femmes proportionnel au taux de féminisation de l'entreprise sur les listes pour les élections des institutions représentatives du personnel dans les entreprises, d'imposer des listes paritaires pour les élections aux conseils des prud'hommes et aux organismes paritaires de la fonction publique, d'imposer l'obligation de proposer à l'autorité de nomination des postes de responsabilité dans l'administration autant de candidates que de candidats, de créer un bonus financier au profit des partis politiques en fonction du nombre de femmes élues au Parlement sous leurs couleurs (en plus du malus existant pour l'insuffisance de candidates) et d'étendre les obligations de parité aux communes de 2 500 à 3 500 habitants.
Agora-elles.com

S'agissant de l'emploi, le travail est le meilleur remède contre la précarité. Il faut que les Français travaillent plus pour créer plus de richesses et donc plus de consommation, plus d'activité et à terme plus d'emploi. Dans une société du plein emploi, celle que je préconise et que je crois possible d'ici cinq ans, il n'y a ni chômage, ni précarité. Ce sont les entreprises qui cherchent des salariés à temps plein et non l'inverse, et on est prêt à les payer cher pour cela.
Observatoire de la parite.org
Le candidat propose d'organiser en juin 2007 une conférence nationale sur l'égalité salariale entre les hommes et les femmes.
Agora-elles.com

Rémunération

Rémunération ''Ségolène Royal '' Tout doit être fait pour lutter contre les discriminations qui frappent les femmes au travail, majoritairement assignées aux bas salaires et au temps partiel contraint. 80 % des salariés gagnant moins de 800 euros par mois sont des femmes, elles sont deux fois plus à ne gagner que le SMIC, elles constituent 80 % des allocataires du RMI. La précarité économique des femmes, dont le travail n'est pas encore reconnu comme égal à celui des hommes, et ceci à tous les niveaux, doit être combattue. La loi du 9 mai 2001 est contraignante et devrait normalement permettre d'atteindre l'égalité salariale. Mais elle est insuffisamment appliquée, à cause d'un manque de volonté politique et d'une moindre prise en compte par les partenaires sociaux.Observatoire de la parite.org

''Nicolas Sarkozy'' C'est la preuve qu'il faut passer au stade de la sanction. Dès le mois de juin ou juillet prochain, si je suis élu, j'organiserai une conférence nationale sur l'égalité salariale entre les femmes et les hommes dans le but d'aboutir à une égalisation des rémunérations d'ici 2009. A compter de cette date, l'inspection du travail aura la possibilité de sanctionner les entreprises dans lesquelles cette égalité ne serait pas respectée.Observatoire de la parite.org

La retraite des femmes ''Ségolène Royal'' Les retraites des femmes sont souvent inférieures : l'allongement de la durée des cotisations pénalise très fortement les femmes dont les périodes de travail ont été interrompues à cause de l'éducation des enfants ou minorées à cause du travail à temps partiel forcé, c'est à dire souvent les catégories les moins qualifiées. Il faudra donc traquer l'ensemble des inégalités et des injustices créées par cette loi. RTL, 7 juin 2006

85 % des personnes percevant le minimum vieillesse sont des femmes. C'est pourquoi la mesure d'urgence que je prendrai d'augmenter de 5 % les petites retraites leur sera particulièrement adressée. On le sait les femmes, de par l'assignation qui leur est faite de prendre en charge les personnes dépendantes (enfants, malades, personnes âgées), ont beaucoup de difficultés à faire des carrières complètes qui leur permettraient de toucher une retraite digne. C'est pourquoi, malgré les efforts nécessaires que toute la société devra opérer pour arriver à un équilibre de ce régime, je porterai une attention toute particulière à la situation des femmes.Observatoire de la parite.orgIl faut revaloriser les petites retraites et réformer, globalement, le système des retraites. Lesprincipales victimes en sont les femmes (veuves), le monde agricole et l'artisanat.Le Pacte Présidentiel.

''Nicolas Sarlozy'' Les mères de familles nombreuses qui ont du arrêter de travailler pour assurer l'éducation de leurs enfants verront leurs retraites améliorées.agora-elles.com

Publicité
S'agissant des retraites, il y a plusieurs difficultés, mais globalement ce sont essentiellement les femmes qui sont pénalisées par ce que l'on appelle les petites retraites. Je veux faire principalement quatre choses : augmenter le taux des pensions de réversion (de 54 à 60% au moins) ; augmenter de 25% le minimum vieillesse ; revaloriser les retraites des épouses d'agriculteurs, de commerçants et d'artisans, qu'on a laissées ne pas cotiser pendant des années ; donner des droits à la retraite aux femmes qui se consacrent exclusivement à l'éducation de leurs enfants car, pendant ce temps, elles n'utilisent pas les crèches ou les structures d'accueil des jeunes enfants.Observatoire de la parite.org

Publicité
Publicité