Ici on se roule une pelle ou bien une galoche, là, on se donne des becs, des poutous, des bisous, des smacks, là-bas, c'est plutôt un bacci. A Lyon, il paraît qu'on se fait péter la miaille... Russe ou créole, esquimau ou 'french', il existe plein de façons différentes de s'embrasser. Et vous, quel est votre baiser préféré ?

Les baisers

Publicité
Ici on se roule une pelle ou bien une galoche, là, on se donne des becs, des poutous, des bisous, des smacks, là-bas, c'est plutôt un bacci. A Lyon, il paraît qu'on se fait péter la miaille... Russe ou créole, esquimau ou 'french', il existe plein de façons différentes de s'embrasser. Alors, sans tabous ni principes, car après tout, comme disait Montaigne : "''Il en faut parler sans vergogne: nous prononçons hardiment tuer, blesser, trahir, et de cela nous n'oserions parler qu'entre les dents''", mais en prenant garde toutefois de ne pas "courir deux lèvres à la fois", selon les sages recommandations d'Honoré de Balzac, petite revue des baiser du monde entier...

 

Publicité