Quelle coquette, cette Cléopâtre, quelle allure ! La légende veut que la reine d'Egypte cultivait la beauté comme un art... Lait d'ânesse, Aloe Vera, huile de Nigelle, khôl et autres fards éclatants composaient ses produits de soin et de beauté. Retrouvons-les 2 000 ans plus tard.

Lait d'ânesse de Cléopâtre

Comme Néfertiti ou l'Impératrice Poppée, Cléopâtre devait sa grande beauté et la jeunesse de sa peau aux bains de lait d'ânesse qu'elle adorait... En effet, la composition très particulière du lait d'ânesse, le plus de proche du lait de femmes, en protéines, phospholipides, céramides et glucides, lui confère des propriétés particulièrement hydratantes, adoucissantes et restructurantes. Il lisse, raffermit et adoucit la peau, il aide aussi à la prévention des irritations. Il est particulièrement adapté aux peaux sensibles, même celle des jeunes enfants. Il aurait encore d'excellentes vertus pour soulager eczémas et psoriasis.

Publicité
Publicité