Quelle époque épique ! Un coup, on est trop gros, il y a en France 13,9 millions de personnes en surpoids et 5,9 millions d'obèses *, et un coup, on est trop maigre. Les TCA (troubles du comportements alimentaires) et en premier lieu l'anorexie agitent les consciences...
Pour preuve, en septembre dernier, le gouvernement madrilène, en collaboration avec la Société espagnole d'endocrinologie et de nutrition (SEEN), a décidé d'exclure des podiums de la "Pasarela Cibeles", la fashion week iberica, les mannequins jugés "trop maigres". Objectif : protéger les jeunes Espagnoles obsédées par leurs poids d'un modèle incitant à l'anorexie. Ces dernières semaines, rebelote. A l'occasion des fashion weeks, la question est de nouveau remise sur le tapis.
La définition du trop maigre étant celle de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) : est considérée maigre une personne dont l'indice de masse corporelle est inférieur à 18. Soit 56 kilos pour une taille "mannequin" moyenne de 1m75.

Mais quand Londres a menacé d'évincer aussi les mannequins trop maigroulettes de ses podium pour sa fashion week, cela a fait un flop, pour cause de levée de boucliers de la part des sponsors. Pour l'instant, nous ne savons pas encore quelle est la position adoptée sur les podiums italiens ou français...

* ''Enquête ObEpi 2006 réalisée par TNS Healthcare Sofres auprès de 23 747 adultes''

9 jeunes filles sur 10 souffriraient un jour de troubles du comportement alimentaire (TCA)

Quoi qu'il en soit, neuf jeunes filles sur dix sont un jour ou l'autre touchés par des troubles alimentaires... Comme Vittoria Pazalle.

"Il n'y a pas de hasard !"

Vittoria a aujourd'hui 37 ans, deux beaux enfants, un mari et un bon job. Et pourtant, il y a à peine dix ans, elle commençait tout juste à sortir la tête de dix ans d'anorexie, de boulimie, et d'une longue thérapie. Elle est bien entendu plus que sensibilisée à la mobilisation des ses concitoyens : "Comment prendre pour modèle des filles, qui ne sont même plus des femmes, car leurs faibles masses corporelles causent le blocage de leurs règles ?"

Pour elle-même et pour toutes les autres, Vittoria a écrit un livre "Anorexie et boulimie, Journal intime d'une reconstruction" et a mis un site en ligne pour aider, accompagner et tenter de sauver jeunes filles, jeunes femmes et familles."L'anorexie est souvent due à un blocage au niveau de la féminité et intervient justement fréquemment au moment de l'adolescence, des modifications physiologiques de l'adolescence. Mais que les mamans se rassurent, toutes les jeunes filles qui lisent des magasines de mode ne deviennent pas anorexiques !".

Publicité
Selon Vittoria, il y a des prédispositions, familiales ou personnelles, qui peuvent faciliter un trouble alimentaire. Comme une mère qui enchaîne les régimes, une mère trop présente ou au contraire, une mère froide et distante (ce qui était son cas), un décès, un manque de confiance en soi... "Il ne faut pas croire, il n'y a pas de hasard !". Et puis, il y a le contexte social qui a aussi sa part de l'histoire, la femme qui change et la jeune femme qui a parfois du mal à se positionner entre des schémas d'hier et d'autres d'aujourd'hui. Et puis ces fichues pages de mode dans les magazines...
Publicité

Laissons lui le mot de la fin...

En savoir plus...

Anorexie & Boulimie : Journal intime d'une reconstruction, de Vittoria Pazalle, 14 euros aux éditions Dangles

Le site de Vittoria PazalleLe site de la Pasarela Cibeles (du 18 au 22 septembre)Ce sujet vous intéresse ? Parlez en sur notre forum !

Publicité