A 67 ans, il a été jugé pour avoir violé plusieurs membres de sa famille et épousé sa fille, avec qui il a eu deux enfants. La Cour d’assises de la Loire l'a condamné ce jeudi 6 janvier 2011 à 18 ans de prison, comme le rapporte LeFigaro.fr

Parmi les 10 enfants de l’ancien ouvrier agricole - issus de 6 différentes conjointes - plusieurs auraient été victimes d’agressions sexuelles entre 1972 et 1988. L’accusé nie en bloc et ces affaires ne seront pour la plupart jamais tranchées pour cause de prescription. Seuls deux des enfants du sexagénaire, et une fille d’amis de la "famille" auront eu le droit d’aller jusqu’au procès.  

Publicité

Violences physiques, violences sexuelles et, couperet final, mariage. L’homme épouse l’une de ses filles. Née en 1972, la jeune fille n’est pas reconnue par son père. Sa mère l’emmène à l’étranger et au début des années 1990, à son retour en France, lui présente son père biologique, qui l'épouse. L’inceste donne naissance à un garçon et une fille durant leurs 4 années de vie commune.  

Enfin en 1995, inquiète pour ses enfants, la jeune femme dépose une plainte. Il faudra attendre 2008 pour que soit ouverte l’information judiciaire. Un délai de plus de 10 ans, qui, comme l’indique l’avocate de la victime Me Laurence Javion, a pu donner lieu à « plusieurs viols ». 

Publicité
Cette semaine, le procès s’est tenu à huit clos, trois jours durant. Les jurés ont tranché pour 18 ans de réclusion criminelle et dix ans d’interdiction des droits civils, civiques et de famille. D’après l’avocate de la défense, Me Nathalie Mantione, l’accusé "n'a manifesté aucune émotion" au cours du procès, il n'était "pas dans la même réalité que nous".