"Les femmes projettent moins de libido" en politique, selon la ministre de l’Economie Christine Lagarde. C'est ce qu'elle a déclaré dimanche à une chaîne de télé américaine qui l'interrogeait sur la différence dans l'approche de l'exercice politique entre les hommes et les femmes.

" Je pense qu'on projette moins de libido, moins de testostérone", a-t-elle encore ajouté estimant que cette manière moins sexuelle d'appréhender les responsabilités publiques était  "une aide, dans le sens où l'on ne va pas nécessairement investir nos ego dans une négociation, en imposant notre point de vue, en humiliant notre partenaire."

Publicité
Publicité
"Je généralise et je suis sûre qu'il y a aussi des femmes qui agissent comme cela", a-t-elle poursuivi. "Mais, après un peu plus de 30 ans de vie professionnelle (...) je crois honnêtement qu'une majorité de femmes à des postes de pouvoir ont une approche un peu différente."

 

© François à l'Imprévu/ Flickr