Elle s’appelle Mirlande Manigat, elle a 70 ans. Le 20 mars prochain, si elle gagne le second tour des élections présidentielles face à Michel Martelly, elle deviendra la première femme présidente d’Haïti.

Intellectuelle diplômée en sciences politiques à la Sorbone, Mirlande Manigat est la candidate des classes moyennes. Professeure de droit, et vice-rectrice de l’université Quisqueya de Port-au-Prince, Mirlande Manigat n’est entrée en politique qu’en 2006. Mais le milieu ne lui est pas étranger puisque son époux, Leslie Magigat, fut président d’Haïti en 1988.

Publicité

Lutter contre la corruption et réformer le système éducatif sont les fleurons de sa campagne électorale. Face à elle, Sweet Micky, ancien chanteur, Michel Martelly de son vrai nom, promet de "changer la face d’Haïti" rapporte le Parisien.fr. Martelly semble vouloir mettre l’accent sur la sécurité et la situation économique.

Publicité
C’est un travail de titan qui attend le candidat qui sortira vainqueur de ce second tour : il lui faudra en effet reconstruire Haïti, pays le plus pauvre du continent américain, détruit par le séisme du 12 janvier 2010. 
Publicité