Votre mari a la voix grave ? Surveillez-le de près ! Il se pourrait bien qu’il aille voir ailleurs…

C’est ce que révèle une étude canadienne menée par des chercheurs de l’Université McMaster dans l’Ontario : les hommes qui ont la voix grave et les femmes à la voix aiguë seraient plus susceptibles d’être infidèles, rapporte France Soir.

Publicité

Ces conclusions pour le moins originales sont le fruit d’une observation minutieuse du comportement des 61 femmes et 54 hommes ayant participé au test. Les chercheurs ont fait écouter aux participants deux versions de clips, sur lesquels les voix masculines et féminines ont été modifiées de manière électronique. Les hommes interrogés par la suite ont indiqué que, selon eux, une femme ayant la voix aiguë serait plus susceptible de se montrer infidèle. Du côté des femmes, ce sont les hommes à la voix grave qui seraient plus enclins à se montrer infidèles.

Pour les chercheurs, l’explication viendrait des hormones : les hommes à la voix grave ont un plus fort taux de testostérone, et les femmes à la voix aiguë plus d’oestrogènes, explique le Professeur David Feinberg. Et c’est bien connu, ce sont nos hormones qui dictent nos pulsions.

Publicité
Jillian O’Connor, une étudiante diplômée du Département de psychologie, neurosciences et comportements à l'Université McMaster et auteur principal de cette étude, indique également que les réactions des participants s’expliquent aussi par des attitudes d’auto-protection envers les comportements susceptibles de nous blesser. « L'infidélité est coûteuse avec un impact émotionnel, des coûts financiers et la perte potentielle de l'unité familiale. Ce qui suggère qu'à travers le processus évolutif, nous avons appris des façons d'éviter des partenaires qui peuvent être infidèles, comme mécanisme de protection ». Tout s’explique enfin !