Jeudi dernier, un jeune militaire de 24 ans a été jugé devant le tribunal correctionnel de Pau pour violation de domicile et attouchement sexuel, des faits qui remontent à avril 2008.

La Dépêche du Midi rapporte en effet que le jeune homme, gendarme à l’époque, avait suivi sa conquête après une soirée fortement alcoolisée dans une boîte de nuit, espérant passer la nuit avec elle. Après quelques baisers échangés dans une cour d’immeuble, la jeune femme lui avait demandé de patienter. Mais ne la voyant pas revenir, le gendarme décida d’entrer dans l’immeuble pour la rejoindre.

Publicité

Trouvant une porte entrouverte, le jeune homme s’est alors glissé dans l’appartement, s’est dirigé vers la chambre et, dans l’obscurité, s’est glissé dans le lit, auprès de celle qu’il croyait être la demoiselle rencontrée dans le bar. Il s’est alors mis à la caresser. Malheureusement, il a été accueilli par des cris de frayeur et pour cause : le jeune homme se trouvait en réalité dans le lit d’un couple d’inconnus !

Publicité
Poursuivi par le mari qui brandissait le pistolet à billes de son fils, le gendarme s’est alors réfugié au poste de police. Le Procureur de la République de Pau a requis une « peine d’avertissement » à son encontre. Son avocat lui, a plaidé la méprise. Le gendarme sera fixé sur son sort le 27 janvier prochain. 

Publiez votre commentaire

1 commentaire

Errare humanum est !

Portrait de Eric G Delfosse
Eric G Delfosse

Errare humanum est !

Votez pour ce commentaire: 

Publicité