"Garder les jambes fermées", c'est le mot d'ordre lancé par la sénatrice belge flamande Marleen Temmerman. Elle invite les femmes belges à se refuser à leurs conjoints jusqu'à ce qu'un nouveau gouvernement fédéral soit formé, rapporte la RTBT.

La sénatrice, gynécologue de formation, s'inspire d'un mouvement lancé en 2009 par des femmes au Kenya. Elles avaient cessé toute activité sexuelle pour protester contre les luttes qui ensanglantaient le pays. "L’impact n’a jamais été prouvé scientifiquement, mais après à peine une semaine, un gouvernement stable était mis en place", modère la sénatrice.

Publicité

Marleen Temmerman espère le même succès en Belgique. "Les négociations pourraient bien aboutir plus vite. Il va de soi que les femmes des négociateurs sont invitées à participer…", explique-t-elle.

 
Publicité
Que les hommes se rassurent, Marleen Temmerman tient à souligner: "Mon appel était évidemment sur le ton de la plaisanterie. Mais il s'inscrit dans la lignée des appels aux citoyens à exprimer leur colère: Poelvoorde qui appelle les hommes à se laisser pousser la barbe, la manifestation SHAME dans les rues de Bruxelles, cela reflète la rage et l'impuissance des gens".