Les femmes qui portent le moins de vêtements, vivraient plus longtemps. C'est dit. 

L'information peut paraître loufoque, voire surréaliste, si ce n'est même misogyne... Mais peut-on contredire une étude scientifique publiée dans la prestigieuse revue Royal Journal of Social Anthropology?

Publicité
Comme le rapporte le site Gentside, l'étude a été menée auprès de 5 000 femmes âgées de 70 à 120 ans. Pour expliquer ses résultats étonnants, plusieurs hypothèses sont proposées par Sir Edwin Burkhart, l'anthropologue britannique qui a mené l'étude: 

Porter moins de vêtements: 

- permettrait plus d'exposition aux éléments naturels, facteurs de longévité.

Publicité

- serait le signe d'une plus grande ouverture d'esprit, d'indépendance, d'intelligence, et indiquerait que ces femmes prennent plus soin d'elles dans les autres aspects de leur vie.

- exposerait à moins de produits chimiques en contact avec la peau, produits qui favoriseraient certains cancers.

- rendrait plus sexy et augmenterait les chances de se marier. Les femmes mariées vivant plus longtemps et en meilleure santé d'après l'anthropologue.

- permettrait plus de rapports sexuels, facteurs de longévité. 

Conclusion? Dommage pour les frileuses! Mais au fait... et les hommes dans tout ça?

 

A lire aussi: Comment faire durer le désirL'actrice Helen Mirren élue 'plus beau corps de l’année' à 66 ans