Rama Yade s’en sort bien. Déchue du dernier gouvernement, lâchée par ses paires au profit d’un retour aux "fondamentaux" traduit par la fin de l’ouverture, Rama Yade a été nommée, mercredi 22 décembre 2010, ambassadrice de France auprès de l’Unesco. 

L’ancienne Ministre, très populaire auprès des Français, rappelle LeParisien.fr, était un peu moins appréciée de ses homologues. Rama Yade était en effet l’un des rares membres du gouvernement à exprimer son désaccord avec la politique dictée par le Président Sarkozy et appliquée par son premier ministre, François Fillon. Du coup, lors du remaniement ministériel, la jeune Ministre peu encline à la langue de bois s’était vue évincée des sphères dirigeantes. 

Publicité

Mais voilà que le conseil des ministres la fait de nouveau entrer par la grande porte, en lui offrant de devenir ambassadrice française auprès de l’Unesco (organisation de l’ONU pour l’éducation, la science et la culture).  

Publicité
Peu de temps après avoir été forcée de quitter le gouvernement, Rama Yade rejoignait le Parti radical de Jean-Louis Borloo, un de ses anciens collègues ministres, lui aussi évincé mi-novembre. L’UMP chercherait-il à occuper la jeune femme pour éviter de la voir devenir gênante ? 

© Marie-Lan Nguyen/wikimediacommons