Tate Willis, une petite Anglaise de 4 ans, est déjà familière des soins esthétiques, en particulier des vaporisations d’autobronzant. Sa mère, Jools Willis, vaporise en effet régulièrement le visage de sa petite dernière pour lui donner meilleure mine.

‘Les soins de beauté aident les enfants à développer leur confiance en eux,’ explique Jools Willis dans les colonnes du quotidien britannique The Sun. Propriétaire de deux salons de beauté, cette esthéticienne confie qu’elle prodigue les mêmes soins à Chayse son fils de 6 ans, et à Darcie, son autre fille âgée de 10 ans. ‘J’adore me faire faire les ongles et me faire appliquer de l’autobronzant’, indique Tate. ‘J’aime avoir la peau bronzée. Je me sens mieux après. Ça ne me dérangerait pas d’avoir la peau pâle, mais je préfère être bronzée.’

Psychologues, associations de défense des enfants, de nombreuses voix se sont rapidement élevées outre-Manche, arguant que ce genre d’attitude instrumentalisait les enfants et les transformait en objets sexuels. The Sun rappelle d’ailleurs que l’histoire de la petite Tate fait écho à celle de Poppy Burge, 7 ans, dont la mère était fière d’exhiber sa fille il y a quelques mois. Sarah Burge s’était en effet reconvertie en professeur de pole dance pour la fillette et lui avait promis une augmentation mammaire dès qu’elle serait assez âgée.

Publicité
Publicité
De son côté, Jools Willis ne semble pas voir où se situe le problème. Celle qui prodigue aussi des soins au collagène à son fils de 14 ans (pour l’aider à combattre ses problèmes d’acné), explique qu’elle s’occupe régulièrement des enfants de ses clientes. ‘Les petits accompagnent leur maman, et ils veulent la même chose qu’elle. Il est préférable que les soins soient réalisés par quelqu’un qui sait ce qu’il fait, car les enfants peuvent se blesser en essayant des choses eux-mêmes à la maison’. Elle affirme qu’elle n’hésiterait pas non plus à refuser un soin à un enfant trop jeune, mais pour l’heure, le cas ne s’est pas présenté…

Découvrez ici Jools Willis et ses enfants.

A lire aussi:A huit ans, sa mère lui injecte du Botox7 ans et déjà botoxée et tatouée 

Publicité