Eric Zemmour a été condamné vendredi dernier à 2 000 euros d’amende avec sursis pour provocation à la haine raciale.

Le chroniqueur qui partage son temps entre France 2, RTL et Le Figaro est un habitué de ce genre de polémiques. Ses points de vue, qu'il exprime très ouvertement sur les questions communautaires, font souvent des remous. Et finalement, il s’est fait taper sur les doigts par la justice.

Publicité

Eric Zemmour ne s’en cache pas, il n’est pas un grand fan du politiquement correct, aussi, quand il parle "des Noirs et des Arabes", il n’y va pas avec le dos de la cuillère. En mars 2010, dans l’émission télévisée Salut les Terriens, le chroniqueur déclarait : "La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait." Dans la foulée, cinq associations de lutte contre le racisme et la discrimination, dont SOS Racisme et la Licra, ont porté plainte, rapporte 20Minutes.fr.

Publicité
C’est la provocation de trop : Eric Zemmour est condamné pour ces propos tendancieux. Suite à la décision de justice, des syndicalistes CGT de France 2 ont tenté de faire pression sur la direction de la chaîne pour que Zemmour soit expressément remercié, comme on peut le lire sur Ozap.com. Mais ni France 2, ni les autres employeurs du journaliste chroniqueur ne prévoient de se séparer de lui. RTL lui a quand même demandé de "veiller au respect des valeurs humanistes de la station".

 

© Esby/Wikimediacommons