Il y a une dizaine de jours, Valérie Damidot apprenait que la famille dont elle avait entièrement refait la demeure, mettait la maison en vente. Une décision qui sentait l'arnaque à plein nez.

On apprend aujourd'hui que la mise en vente ne serait pas le fruit d'une mauvaise intention mais plutôt un recours inévitable pour la famille : "ils vivaient un enfer". Le couple dont la maison avait fait l'objet d'un relooking dans l'émission D&Co, une semaine pour tout changer, subissait la jalousie du voisinage depuis un an, date de l'intervention des équipes de Valérie Damidot. 

Publicité

L'animatrice, particulièrement affectée par l'annonce dans les médias de la mise en vente de la maison, a contacté le couple comme on peut le lire dans France Soir, repris par le site Ozap.com : " Ils m'ont expliqué qu'ils vivaient un enfer depuis le tournage. Leurs voisins envoient des pierres sur les vitres, rayent les voitures... C'est de la jalousie et il y a un fond de racisme derrière tout ça. Je comprends qu'ils veuillent quitter ce quartier."  

Publicité
Valérie Damidot regrette cependant que la famille n'ait pas prévenu l'émission : "J'aurais simplement préféré qu'ils me parlent de leur problème avant : on aurait pu organiser une table ronde avec le voisinage et en discuter calmement."