Mercredi dernier, la célèbre maison d’enchères londonienne Bonhams accueillait la vente de l’un des dentiers portés par Winston Churchill. Mises à prix à 9 500 €, les fausses dents de l’ancien Premier Ministre britannique ont été adjugées à 19 000 €, rapporte l’AFP.

Publicité

Un dentier un peu spécial puisqu’il avait été conçu « un peu lâche » a expliqué Lionel Willis, expert chez Bonhams, à l’Agence France Presse. « Churchill avait un problème dentaire depuis qu’il était enfant. Il avait ce qu’il appelait un défaut d’élocution. » Un petit zézaiement que ses fidèles auditeurs reconnaissaient immédiatement sur les ondes radio. Ce dentier était donc précieux pour le Premier Ministre qui en avait toujours deux de rechange sur lui, au cas où. Il aurait même, dit-on, dispensé son dentiste de servir son pays pendant la guerre…

Publicité
En juin 2010, des objets souvenirs ayant appartenu à Winston Churchill (un cigare, des lettres évoquant Hitler ou quelques-uns de ces célèbres discours) avaient déjà trouvé preneurs pour près de 690 000 €, et en juillet un premier dentier avait été acquis pour la somme de 18 000 €. Un objet un peu spécial à posséder chez soi quand on y pense, mais incontestablement chargé d’histoire. « Les discours que nous connaissons tous bien depuis la seconde guerre mondiale ont peut-être été prononcés avec ces dents-là ! » a indiqué Lionel Willis. Vues comme ça, les dents de Churchill prennent en effet une toute autre dimension. Et à 19 000 €, ce sont sans conteste, pour son vendeur, les dents du bonheur ! 
Publicité