Aux Etats-Unis, l'Etat du Dakota du Sud va examiner une proposition de loi qui pourrait autoriser le meurtre de médecins pratiquant l'avortement. L'IVG est fortement encadrée dans cet état qui a tenté plusieurs fois de le faire interdire par référendum.

Elle s'appelle House Bill 1171 et doit être examinée par la Chambre des représentants de l’Etat. Cette loi autoriserait “un père, une mère, un fils, une fille ou un mari à tuer quiconque tente de pratiquer un avortement sur une femme, même si elle est consentante". Il s'agirait d'une extension de la définition de "l’homicide justifié" aux meurtres commis dans le but de défendre un fœtus. Autrement dit, cette loi “pourrait faire en sorte que le meurtre d’un docteur qui pratique des avortements devienne légal”, peut-on lire dans le magazine américain Mother Jones, repris par le quotidien Le Monde.

Publicité

L'Etat a tenté à deux reprises de faire interdire l'avortement via des référendums en 2006 et 2008, en vain. Les votes se sont largement tournés vers une autorisation de la pratique. En théorie, l'IVG est donc bien légale. Dans les faits, aucun médecin ni clinique ne pratique l'avortement dans le Dakota du Sud depuis 1994.

Publicité
L'association National Abortion Federation, qui réunit des professionnels pratiquant l'avortement, précise que depuis 1993, huit meurtres de médecins et dix-sept tentatives de meurtres ont eu lieu à l'échelle du pays, au nom de la défense des fœtus.