Les couples d'aujourd'hui se rencontrent de plus en plus tard ou donnent la priorité à leur vie professionnelle. Du coup, ils tardent un peu à mettre bébé en route. Et se disent : "''S'il ne vient pas assez vite, on se tournera vers l'AMP qui réglera tout cela''".
Oui, mais ce n'est pas toujours si simple. 6 idées fausses sur la fertilité, battues en brèche par Christine Decanter, médecin de la procréation et Sylvie Epelboin, gynécologue obstétricienne.

Un bébé quand je veux

Un bébé, si je veux, quand je veux !

La libéralisation des moeurs, l'émancipation des femmes et la généralisation de la contraception nous ont rendues plus libres de planifier les naissances. Du coup, les femmes d'aujourd'hui ont tendance à reculer de plus en plus le moment où elles feront le grand saut. Rien n'est plus laissé au hasard : à l'extrême, on met bébé en route quand on a 1 : le père, 2 : le job, 3 : la maison, 4 : le chien et tutti quanti.

Publicité
Seulement voilà, avant "d'assurer" sur tous les fronts, il s'en écoule du temps. Résultat : l'âge de la femme à la naissance du premier enfant recule régulièrement. Aujourd'hui, il est proche de 30 ans, contre 23 ans dans les années 60. Et le nombre de grossesse chez les femmes de plus de 35 ans ne cesse d'augmenter. Or, plus les femmes attendent, plus leurs chances de tomber enceinte baissent. Du coup, les gynéco ne cessent de nous mettre en garde : ce n'est pas un bébé quand je veux, mais plutôt un bébé... quand je peux !
Publicité