La fête ne tient qu'à un fil
Cette journée-là sera inoubliable. Pendant des mois, on l'imagine, on se prépare, on pense à tout. La salle, le traiteur, la robe, le coiffeur, la voiture, le DJ, la valse (penser à apprendre à la danser)... Budget : 9 000 à 12 000 euros pour une centaine d'invités ! Mais mon mariage le vaut bien.
Pourtant, la fête ne tient parfois qu'à un fil. Et si chéri (si maladroit) glissait dans la baignoire le matin du Grand Jour, et se cassait la jambe ? Et si cette salle de réception si romantique au bord de la rivière se trouvait inondée une semaine avant ? Et si le traiteur débordé faisait faux-bond ?

Annuler ? Reporter
Annuler ? Reporter ? A la déception s'ajoutera une lourde addition.
Les acomptes ou arrhes versés seront perdus. Certains prestataires obligeront même à régler l'intégralité du prix prévu. Relisons les contrats !
Et c'est là qu'on sera contente d'avoir pensé aux coups durs et de s'être assurée. Car oui, même le mariage a son assurance !

Des contrats précis...
Des contrats spécialisés, à souscrire en général au minimum un mois avant le jour J (et au maximum un an avant), proposent de rembourser tous les frais irrécupérables, de la location de la salle en passant par le traiteur, la location de matériel, la robe de la mariée, le voyage de noce, les faire parts, le photographe, le DJ...

Mais pas les disputes

Et sous conditions A condition bien sûr que l'annulation ou le report soit justifié par une bonne raison, en tout cas parmi celles prévues par le contrat. C'est-à-dire en général la maladie ou le décès des mariés, des témoins, parents ou frères et sœurs, et autres personnes indispensables, mais aussi l'indisponibilité des locaux ou la carence d'un prestataire (traiteur, ...). Attention, les règles du jeu sont strictes. Dans certains contrats, la disparition de Papy ne sera pas un motif valable, car il a soufflé plus de 80 ou 90 bougies, et qu'au-delà de cette limite, l'assurance ne joue pas. Certaines prévoient même de ne rien rembourser du tout si un prestataire nous lâche... parce qu'il est en faillite.

Publicité

Pas les disputes ! Je prévoie un chapiteau pour accueillir tout mon petit monde ? Beaucoup de contrats proposent, en option, de couvrir le risque de devoir annuler si une tempête le rendrait finalement impossible à monter ou dangereux à utiliser. Certaines assurances ont même pensé aux pépins de dernière minute : Destination Mariage, lancé par SPB en décembre dernier, rembourse par exemple aussi les alliances perdues ou volées dans les sept jours avant la cérémonie. Et même la robe de mariée abîmée ! Mais les disputes entre amoureux sont exclues. Pas question de vous rembourser parce qu'on a changé d'avis ! Reste un petit point noir au tableau : le prix, compris entre 1 % et 5 % du budget "mariage" à garantir. Mais il paraît que quand on aime...

Publicité
Des mariages sur FemmesPlusVidéosEnvie de réagir ? Vite les Forums !Destination Mariage (SPB)Arias Mariage et Imene (Cameic)Trio (Albingia)Assurance annulation mariage-réception privée (Net Crédit et Patrimoine)Assurance Mariage (Events Insurance)
Publicité