Vidéo associée: 

Laure Boulleau : Nouvelle ambassadrice de #CommeUneFille : ”Quand je joue au foot, je me sens vivante ! “

Corps: 

Public a rencontré ce mardi 28 juin la nouvelle ambassadrice de #CommeUneFille Always, Laure Boulleau vice-championne de France de Football de 2012 à 2016. 

Pour encourager les filles à continuer à jouer #CommeUneFille, Laure nous raconte son parcours de championne ! 

Public : Quel genre de fille es-tu ? 

L.B : J'aime bien la vie, je suis tout le temps entrain de rire. J'essaye de profiter de tous les instants.

Public : Comment te sens-tu quand tu joue au foot ? 

L.B : Lorsque je ne joue pas au foot, je ne suis pas bien. Quand je suis sur le terrain, je me sens vivante !
Parfois, on va gagner un petit match, et j'ai l'impression de gagner la coupe du monde ! Le foot me donne beaucoup d'émotions. Et cela m'a donné une grande force. Tout le monde peut avoir cette force, c'est pour cela que j'incite les jeunes filles à faire du sport.

Public : Y a t-il une bonne ambiance dans une équipe de foot féminine ?

L.B : Ce n'est toujours tout rose. Il y a des petites rivalités mais ce n'est pas la guerre non plus. On a un objectif en commun, c'est le concept du savoir vivre dans une équipe, et de toujours se dire que l'on joue ensemble. 

Public : As-tu un lietmotiv ? 

LB: #MerciLaVie

Public : Penses-tu avoir des enfants ? 

L.B : Oui bien sur, mais après ma carrière. Je serai en fin de carrière à 33 ans. Mais c'est vrai que d'être maman pendant sa carrière, c'est le rêve de beaucoup de filles. Je veux me battre aussi pour ça, et trouver des solutions. 

À propos de la campagne #CommeUneFille d’Always

Le mouvement #CommeUneFille initié par Always est emmené par les millions de jeunes filles partout dans le monde qui font rimer le slogan

#CommeUneFille avec de grandes réalisations. La campagne Always #CommeUneFille a été lancée en juin 2014 après qu’Always ait constaté que

le début de la puberté et les premières règles correspondaient au moment de leur vie où les filles ont le moins de confiance en elles, et que des mots

durs pouvaient aussi peser dans cette chute de confiance. La campagne a montré l’impact que pouvait avoir la phrase « comme une fille » sur les

jeunes filles, et cela a inspiré ce mouvement qui a commencé à changer la perception du public : après avoir vu la vidéo #CommeUneFille, la plupart

des répondants (76 pour cent des femmes âgées entre 16 et 24 ans et 59 pour cent des hommes) ont déclaré que la vidéo avait changé leur

perception de la phrase « comme une fille », selon la deuxième vague de l’enquête d’Always consacrée à la puberté et la confiance**. Pour de plus

amples informations sur le mouvement #CommeUneFille, rendez-vous sur www.always.fr.

Sandrine Rouxel 

Toute reproduction interdite sans la mention Public. 

Partager cette vidéo :

Publié le 28/06/2016
9 vues
Publié le Mardi 28 Juin 2016 : 16h24