La France accueille le Mondial de Handball féminin du 2 au 16 décembre. L'équipe tricolore peut prétendre à un classement honorable, sans toutefois faire figure de favorite... Mais avec le public derrière elle, tout est possible !

Le handball est le sport qui a valu à la France son premier titre mondial en sport collectif. C'était en 1995, avec les garçons et leur équipe de "Barjots" comme ils s'étaient surnommés.Depuis, tous les sports ont profité de cet état d'esprit, cette soif de victoire. Et tout le handball a pris une nouvelle dimension.

Elles sont Mondialissimes !

Provocatrices d'émotions Les filles se sont illustrées dès 1999 en finissant deuxièmes des mondiaux organisées en Norvège derrière le pays organisateur, avant de l'emporter en 2003 dans une finale une nouvelle fois époustouflante où elles avaient remontées dans les sept dernières minutes un retard de... 7 buts ! Une histoire d'amour est née.Suivies par des millions de téléspectateurs, les filles d'Olivier Krumbholz ne sont pas des stars. C'est peut-être pour ça qu'elles plaisent tant au public.

Un Mondial à la maison ! Pour cette édition, les filles doivent se méfier d'elles-mêmes avant tout. Dans un effectif rajeuni ou la mixité générationnelle joue à plein, le groupe n'a rien perdu de sa capacité à se transcender. En laissant parfois circonspect sur ses failles défensives et ses errements offensifs les fans comme les spectateurs occasionnels, elles ménagent le suspense et l'attractivité de ce qui est le premier sport collectif féminin en terme d'audience. Il faudra au moins ça pour venir à bout des Russes (Championnes du monde en titre), des Norvégiennes, des Allemandes, des Hongroises ou de nations plus exotiques comme la Corée du Sud...

Rendez-vous avec les Bleues

Publicité

Pour suivre les exploits des Bleues, rendez-vous sur...

[Femmes2défis]

[Sur Sport+, la télé du Mondial]

[Sur le site du Mondial 2007]

Publicité
Jeudi 13 décembre, les Bleues se sont inclinées 34 à 31 lors de la rencontre France-Roumanie pour un match de , 1/4 de finale à Bercy. ''Pff, on pouvait gagner ce match. On ne sera pas Championnes du monde chez nous.'' [Valérie Nicolas, gardien de but des Bleues sur France Inter, vendredi 14 décembre 2007.]