C'est l'histoire d'un homme et d'un Leica. D'un grand photographe d'abord New Yorkais. Saul Leiter, aujourd'hui exposé à la Fondation Henri Cartier-Bresson, a photographié les rues, les passants, les ombres, les chapeaux et chaussures qui peuplent le paysage de la Big Apple. Toujours proche des gens, mais dans l'anonymat. Saul Leiter nous raconte son New York... Visite !

Balade à New York

© Saul Leiter / courtesy Howard Greenberg Gallery, New York

Saul Leiter... Un grand photographe, oui, mais citoyen de New York, surtout. C'est de sa hauteur qu'il l'a photographié et qu'il la photographie, toujours. Ne levant guère jamais la tête plus haut qu'un feu rouge. Se mêlant dans sa foule, sans jamais chercher à s'en distinguer. Photographe de mode pendant plus de 20 ans, photographe "de rue" le reste du temps, ce sont ces photographies-là qui le distinguent aujourd'hui. Aujourd'hui, c'est à Paris, à la Fondation Henri Cartier-Bresson, qu'on le découvre et que l'on redécouvre New York. Une centaine de photos noir et blanc et couleurs, des détails, des silhouettes et des ombres, toutes prises entre 1947 et 1960. Saul, raconte-nous New York...

Publicité