Dans "Aux Confins du monde" de Guillaume Nicloux, le comédien accompagne Gaspard Ulliel dans une descente aux enfers durant la guerre d'Indochine. Rencontre avec un comédien qui sort du rang.

La réplique que vous rêveriez de dire dans la vie ? "- Voilà un type, Mozart, j'aurais bien aimé le connaître." - Et moi, je pense à toutes les fois où il m'a sauvé de la déprime. C'est pas compliqué, avant de te rencontrer, c'était mon seul pote." Il s'agit de Depardieu et Dewaere chez Blier dans Préparez vos mouchoirs. Cette insolence, cette poésie, ce sens du verbe, je pourrais les écouter et les imiter sans jamais me lasser.

L'œuvre d'art que vous auriez aimé signer ? "Le baiser" de Klimt. Ses formes, ses brillances, les positions des corps. Tellement sensuel.

L'artiste que vous avez préféré rencontrer ? Mon fils. Très prometteur.

Le film drôle qui ne vous fait pas rire ? Je suis très bon public.

La personnalité à qui vous avez déjà essayé de ressembler ? Liza Minnelli, mais j'étais un peu ivre et c'était franchement un échec.

Le personnage de fiction avec qui vous aimeriez avoir une conversation ? Marty McFly. Pour taper la causette et voyager dans le temps avec cette mythique DeLorean.

La série qui vous a fait refuser une sortie ? Twin Peaks.

Le film dans lequel vous aimeriez vivre ? La série Friends. Je me ferais bien une dinde de Thanksgiving avec toute la bande. Je les trouve très rassurants.

La chanson qui vous rappelle votre adolescence ? STILL D.R.E, de Dr. Dre feat. Snoop Dog, et J't'emmène au vent de Louise Attaque. Une adolescence éclectique quoi.

Publicité
Publicité

La chanson que vous avez le plus écoutée ? Perfect Day, de Lou Reed. En boucle....

Lire la suite sur Grazia

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité