CHEVEUX - Le blond ne serait pas un gage de séduction chez l'homme, si bien qu'il déclinerait.. au nom de la survie de l'espèce.

L'homme blond serait-il en voie de disparition ? C'est ce qu'il ressort d'une étude réalisée auprès de 300 000 personnes en Europe. Si l'on sait depuis longtemps que le blond (dû à des gènes récessifs et non dominants, comme les yeux bleus par exemple) pourrait être voué à s'éteindre, la nouveauté c'est l'important contraste de couleur capillaire entre les sexes. Publiée dans la revue scientifique Nature Genetics, cette grande enquête a passé au crible l'ADN des sondés pour établir des liens entre les gènes et les pigments présents dans nos cheveux.

Résultat : 124 d'entre eux influeraient sur notre teinte capillaire... contre 13 connus jusqu'ici, rapporte la BBC. Et alors que les gênes déterminant les cheveux clairs ou roux sont plus actifs chez les femmes, ceux liés aux cheveux sombres sont plus présents chez la gent masculine. "Les hommes ont trois fois plus de chances d'avoir les cheveux noirs", précise le professeur Timothy Spector, co-auteur de l'étude.

Publicité

Désolé, mais les femmes préfèrent les bruns

Publicité
Comment expliquer une telle différence de répartition entre les sexes ? La science n'est en mesure que de faire des hypothèses. En partant de la fameuse théorie de l'évolution, chargée d'expliquer la sélection de certains gènes (aux détriments d'autres), les auteurs pensent que l'attraction des femmes pour les bruns, et celle des hommes pour les blondes, expliquerait ces évolutions. "Les femmes blondes donnent naissance à des petites filles...
Lire la suite sur Grazia

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X