INFOGRAPHIE DU JOUR - À l'occasion de la journée internationale du coming out, célébrée le 11 octobre, l'IFOP a publié un sondage sur le sujet.

Ce n'est pas parce que la société a évolué, en légalisant le mariage pour tous en 2013, et en s'apprêtant à faire de même pour la PMA pour toutes, qu'il est forcément facile dans les familles de révéler son orientation sexuelle. Comme l'indique un sondage réalisé par l'IFOP pour l'agence de communication Tell me the truffe, une personne LGBT sur trois n'a pas mis au courant son entourage (29 %). Et contrairement aux idées reçues, la bisexualité est plus souvent cachée aux parents (dans six cas sur 10) que l'homosexualité (deux cas sur dix).

Publicité
Publicité
Quand on se décide à se confier sur sa sexualité, c'est d'abord la mère qui en est la première informée : 83 % des homosexuel(le)s interrogé(e) s ont fait leur coming out auprès de leur mère, contre 73 % auprès de leur père. Pas étonnant, quand on sait que les mères apparaissent comme plus tolérantes : 72 % des sondés indiquent que leur mère acceptent leur orientation sexuelle, contre 65 % pour les pères. Au travail également, l'homosexualité est plus assumée que la bisexualité : 75 % des homosexuel(le)s sondé(e) s expliquent que leurs collègues sont au courant, contre 48 % pour l'ensemble des LGBT.

©

©

[......]

Lire la suite sur Grazia

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité