Offrir à de riches touristes fans de luxe une découverte de Paris sous l'angle de ses créateurs, c'est ce que propose un tour opérator d'un genre nouveau. Reportage.

Un matin d'avril, un petit groupe d'une douzaine de Brésiliennes se pressent avenue de Breteuil, dans un immeuble cossu du 7e arrondissement parisien. Elles ont rendez-vous chez D'Estrëe, marque de chapeaux lancée il y a trois ans. C'est au sein de l'atelier de modiste, installé dans un appartement, qu'elles découvrent son univers. Pendus à même le mur, les différents modèles, du panama au canotier, fascinent ces fans de mode dont on ne manque pas de repérer le sac à gros logo accroché au bras de chacune. Pendant qu'elles essayent les nouveautés et certains prototypes non encore commercialisés, la cofondatrice, Géraldine Guyot, leur raconte l'histoire de sa griffe : comment elle a eu l'idée de se lancer parce qu'il y avait un creux dans le marché à ce moment-là, pourquoi elle a voulu ensuite créer des sacs, comment elle travaille la cohérence de style. Les auditrices boivent les paroles de la jeune créatrice.

Publicité
Publicité
"Tu vas trop vite !" , déclare Valeria Doustaly, qui traduit les propos de Géraldine du français vers le brésilien. Avec son allure de Parisienne chic et sobre, cette quadra d'origine argentine, qui a vécu au Brésil pendant de longues années, est la cofondatrice de Paris Style Week, l'entreprise organisatrice de cette sorte de réunion Tupperware du luxe. C'est le carton du livre de Caroline de Maigret How To Be Parisian, paru en 2014, qui donne à cette ancienne chef de produit marketing dans la beauté et le luxe l'idée de proposer aux Brésiliennes...
Lire la suite sur Grazia

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité