La maison italienne Dolce & Gabbana a une fois de plus suscité la polémique en lançant des chaussures baptisées "esclaves" pour sa collection d'été 2016... Un nom loin de plaire à tout le monde !

Dolce & Gabbana a une nouvelle fois suscité la polémique avec des chaussures de la collection été 2016 baptisées "Slave sandal" ("sandales d'esclave"). En 2013, la marque avait également suscité l'ire de sa clientèle après le lancement d'une collection de boucles d'oreilles nommées "Colonial chic".

Publicité
Publicité

Il semblerait que la leçon n'a pas été apprise puisque la maison italienne a récemment mis en ligne cette photo de paire de sandales pour l'été 2016... Le modèle, considéré comme "une déclaration d'amour à l'Italie", n'a pas manqué de faire polémique. Aussi, la marque a rapidement réagit en changeant le nom sur son e-shop. Désormais les clientes pourront acheter des "sandales plates décoratives en cuir" pour la modique somme de 2.395 dollars. Pas sûr que le changement de nom soit suffisant pour faire oublier cette énorme bourde raciste.

 A VOIR - Dolce & Gabbana se lance à la conquête des musulmanes avec sa collection de hijabs

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité