Le jeudi 7 juin dernier, Bertrand Cantat se produisait sur la scène du Zénith de Paris devant 3000 personnes. Le chanteur, en pleine tourmente judiciaire, a eu un message pour Vincent Bolloré et les journalistes.

Ambiance le jeudi 7 juin dernier au Zénith de Paris. Bertrand Cantat se produisait sur la scène de la salle de concert devant près de 3000 personnes et le chanteur n'a pas manqué d'avoir une pensée, bien loin d'être amicale, pour les journalistes mais aussi Vincent Bolloré, qui dirige Universal Music dont fait partie Barclay, la maison de disque de Bertrand Cantat, est une filiale.

Publicité

Nos confrères du Figaro, présents à ce concert, rapportent : "Cantat prend la parole pour dire 'merci à tous d'être là', avant de se lancer dans une diatribe cinglante." Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'y va pas de main morte : "La plupart des gens sont là pour de bonnes raisons, les autres peuvent sortir. Les journalistes, nous n'avons rien contre vous, c'est vous qui avez quelque chose contre moi. Si vous aviez à quel point je vous emmerde." C'est loin d'être terminé puisque tout au long du concert, et sous les applaudissements du public, l'ancien chanteur de Noir Désir balance : "Bolloré, je t'emmerde", "Il est là, Bolloré ?"

Publicité
Vincent Bolloré est aussi le propriétaire le l'Olympia, qui a déprogrammé deux dates de concert de Bertrand Cantat, les 29 et 30 mai dernier. Entre deux insultes, le chanteur, contre qui une enquête a été ouverte pour le suicide de son ex-femme Krisztina Rády, n'a pas manqué de remercier ses fans de longue date : "Merci d'être là malgré les intimidations, la censure et les saloperies que j'ai subies depuis octobre dernier. Vous n'avez...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité