Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

Pour aider Laeticia Hallyday, au printemps, les trois grands acteurs de la communication d'influence étaient sur les rangs : Stéphane Fouks, pour l'agence Havas, Anne Méaux, pour Image 7, et Michel Calzaroni, pour l'agence DGM. Un livre publié ce 12 octobre rentre dans les coulisses de cette décision, et dévoile le montant (très faible) de la prestation ..

Michel Calzaroni, patron de l'agence DGM, Anne Méaux, fondatrice de l'agence Image 7, et Stéphane Fouks, pour l'agence Havas : au printemps, lorsque Laeticia Hallyday, devenue l'incarnation de la marâtre dans l'opinion publique, cherche à redorer son image, elle se met en quête d'un accompagnement par une agence de communication, et rencontre les trois plus gros acteurs de la "com' d'influence", dévoilent les journalistes Laurence Pieau et François Vignolle, dans l'ouvrage Laeticia, la vraie histoire, publié ce vendredi 12 octobre aux éditions Plon.

Calzaroni, Méaux, et Fouks : au départ, cela peut sembler improbable : ces trois acteurs sont généralement plus habitués au conseil des politiques et des grands patrons, comme le racontait un long article de la journaliste Raphaëlle Bacqué, dans Le Monde, en mars 2010. Et pourtant, c'est bien l'un d'entre eux qui va remporter le marché, racontent les journalistes, et ce, pour un prix défiant toute concurrence au regard de la mission exercée.

Publicité

12.0000 euros et cinq consultants presque à temps plein

Publicité
Les deux journalistes racontent la présentation déroulée, début mars, à Sébastien Farran : "Avenue de l'Opéra, dans ses bureaux, Sébastien Farran écoute (...) trois 'Calzaroni Boyz' dérouler leur stratégie. Pas de note, pas de Powerpoint (...). Les experts en com martèlent leur credo. Il faut revenir au droit, s'éloigner de la passion, cette maîtresse vénéneuse, remettre un peu de rationalité dans ce dossier...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité