Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

Dans les colonnes de Elle en kiosques vendredi 19 octobre, la secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées Sophie Cluzel se confie sur la naissance de sa fille Julia, atteinte de trisomie.

Sophie Cluzel se confie à coeur ouvert. Elle est secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées depuis le 17 mai 2017. Une fonction lourde de sens pour cette maman qui a donné la vie à son quatrième enfant, Julia, atteinte de trisomie, il y a 22 ans. Dans une interview accordée à Elle en kiosques vendredi 19 octobre, Sophie Cluzel revient sur cette naissance inattendue. Comme la femme politique de 57 ans l'explique au cours de cet entretien, l'équipe médicale n'avait pas diagnostiqué de maladie au cours de la grossesse : "J'avais fait les suivis échographiques, comme tout le monde à l'époque. Personne n'a rien vu, rien détecté. Jamais je ne me suis dit que je pourrais avoir un pépin. Quand j'ai découvert à la naissance que j'avais un enfant trisomique, je n'avais aucune idée concrète de ce que c'était", raconte-t-elle.

Publicité
Publicité
Pendant de longues heures après l'accouchement de Sophie Cluzel, le médecin a examiné le bébé, sans piper mot. "Il prenait des heures à lui explorer les mains. (...) L'angoisse montait. C'était mon quatrième enfant, je voyais bien que cette durée d'examen n'était pas normale. Ces heures ont été les plus longues de ma vie", se souvient la secrétaire d'Etat. Après beaucoup d'hésitation et de nombreuses questions posées par Sophie Cluzel qui commençait à perdre patience, le médecin a lui finalement annoncé : "Ecoutez, je suppute une trisomie." Cette gêne de la part du docteur a particulièrement déplu Sophie Cluzel...
Lire la suite sur Closer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Publicité