S'il y eut une liaison passionnée et destructrice, ce fut la leur. Entamée dans l'inconscience, elle s'acheva dans le malheur. Un couple à voir dans Guet-Apens, dimanche 15 avril à 20 h 55 sur Arte.

Comment perdre sa femme de la façon la plus rageante qui soit ? En 1972, Bob Evans, play-boy et heureux producteur de Rosemary's Baby, Love Story et Le Parrain, semble avoir trouvé la recette en insistant pour qu'Ali MacGraw, son épouse et mère de leur bébé, Joshua, parte tourner au Texas un thriller, avec Steve McQueen. Guet-apens va bien porter son titre. "Pas une fois je n'ai songé à prendre deux jours pour aller voir ma femme sur le tournage, confessera Evans. Ali m'avait supplié de ne pas me séparer d'elle plus de deux semaines. Et voilà qu'elle tournait des scènes d'amour à El Paso, avec l'un des hommes les plus séduisants du monde..."

Publicité
À cette époque, la brune craquante de Love Story a pour uniques désirs d'élever son fils et jouer dans une adaptation de Gatsby le Magnifique. Mais, de retour du Texas, les priorités ont changé. Sur place, McQueen a succombé à MacGraw : "J'étais envoûté, dira-t-il, par ses grands yeux et ses lèvres sensuelles." Et Ali n'a eu qu'à plonger son regard dans celui de la star. Pour Evans, la messe est dite, même s'il tente de reconquérir son épouse à Venise. En vain. "Ma conduite était dictée par mon cœur, dira MacGraw. Bob pensait que Steve voulait posséder la fille la plus en vue de Hollywood pour en faire sa bonne, mais je suis persuadée qu'il m'aimait."
Publicité

Battu par son beau-père

McQueen et ses femmes ? Une histoire qui remonte à sa mère. Le bambin marche à peine lorsque cette dernière, plaquée par le père...

Lire la suite sur Téléstar

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X