En Egypte, l'excision tue

avec
<p><strong>Badour Shaker</strong> <br />La dernière victime connue s'appelait Badour Shaker, elle avait douze ans. L'été dernier, elle a été emmenée par sa mère dans une clinique illégale du sud de l'Egypte pour y subir l'opération. Elle est morte d'une overdose d'anesthésiants.<br />L'Unicef estime que 96 % des Egyptiennes sont...

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

Les derniers articles - Guillaume de Dieuleveult

<p><strong>Rester dans la religion et divorcer</strong> <br>Elle s'appelle Lina Ahmed Mohamed Farouk Fahima al Fishawy. Son nom est le fruit d'un long combat. Celui que Hind al Henawi, sa mère, a mené contre tout un système social. Et contre Ahmed al Fishawy, acteur égyptien, père de la fillette. En 2003, Hind et Ahmed se sont mariés "orfi", dans le secret. ''"A l'époque, j'étais costumière. Nous travaillions sur le même plateau. Nous avons fait un mariage orfi, qui permet de rester dans la religion et de divorcer simplement.''" <br><br><strong>"''Je voulais garder le bébé''"</strong> <br>"''Trois mois après, j'étais enceinte.''" Quand Hind apprend la nouvelle à Ahmed, le jeune homme lui propose d'avorter. L'opération est interdite en Egypte, mais elle peut se réaliser facilement, pour une somme d'environ 500 livres (70 €). Refus : "''Je sentais qu'il voulait se débarrasser de cette histoire. Mais je voulais garder ce bébé et je ne voyais pas de raison de lui obéir juste parce que c'était l'homme.''"<br><br><strong>14 % de mariages orfis chez les étudiants</strong> <br>Comme Hind et Ahmed, chaque année, des milliers d'égyptiens se marient dans le secret. En 2004, le centre national d'études sociologiques et criminologiques réalise un sondage auprès d'étudiants égyptiens. Quatorze pour cent d'entre eux affirment avoir déjà conclu un mariage orfi. <br>Deux témoins chacun et un bout de papier suffisent à faire le mariage. Une absence de formalité appréciée dans cette société paralysée par le rigorisme religieux.</p><p>
<p>Le très sage et conservateur Higab Fashion, les très modes, futiles et occidentaux "Diva" et "Cleo", le très féministe "Hawa" fondé en 1955 pour faire des femmes les égales des hommes. Reportage au sein des rédactions féminines en Egypte.<br /><br /><strong> Higab Fashion</strong> <br />Les yeux de biche et le visage sagement encadré par son voile de soie blanche, l'actrice Hanan Turk fait la Une du dernier numéro de "Higab Fashion", le magazine qui veut réconcilier la mode et le voile islamique (Higab). <br />"''Etre voilée, ça ne signifie pas que je suis mal habillée''", plaide la jeune actrice. Au fil de la centaine de pages se succèdent tenues "islamiques" et schémas pour nouer son voile à la dernière mode. Les mannequins posent en robe de mariées, en tenue de soirée ou de ville, un improbable râteau à la main. Hormis le visage, rien ne dépasse.<br /><br /><strong>Diva</strong> <br />Ambiance plus légère à la Une de "Diva", mensuel anglophone. C'est Sofia, ex Star Academy Moyen Orient, qui prend la pose. "''Entre Bachar et moi, les sentiments étaient mutuels'', confie la chanteuse. ''Mais après la Star Academy, il est reparti au Koweit et moi au Maroc et nos chemins se sont séparés.''" <br />La mode, les accessoires, les People... "Diva" comme la pléthore de magazines féminins anglophones éclos en Egypte ces dernières années, est résolument futile. <br />"''Nous visons les catégories supérieures. Notre credo, c'est du divertissement, point.''", explique Reham Adel, jeune journaliste chez "Cleo".<br /><br /><strong>Trop chers !</strong> <br />D'un brusque revers de la main, Leïla Meguid écarte les journaux déposés sur sa table. "''Diva, Cleo, Higab Fashion : c'est la même chose !''", s'irrite la doyenne de la faculté de Communication de Masse du Caire. "''Ces magazines n'ont rien de féminin : ils enferment les femmes dans un modèle. Et puis ce sont des entreprises commerciales qui ne cherchent qu'à faire de l'argent. Il suffit de voir le prix : 10 livres (moins d'un euro cinquante) ! Mais qui peut s'acheter un journal à ce prix-là ?''"</p>