Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

Fauchée à 25 ans, l’actrice Françoise Dorléac a laissé un vide immense auprès de sa soeur Catherine Deneuve. Retour sur l’histoire tragique d’une icône de cinéma qui s’est éteinte brutalement en 1967.

Copyright Madeleine Films

Le destin tragique d’une étoile montante du cinéma français

Françoise Dorléac est née le 21 mars 1942 à Paris. Fille de l’acteur Maurice Dorléac et de Renée Simonot, ancienne pensionnaire du théâtre de l’Odéon, elle est l’aînée d’une fratrie de deux filles Catherine et Sylvie. À 8 ans, la fillette souhaite devenir à tout prix une grande actrice. Enfant rebelle et adolescente indisciplinée, elle est renvoyée du lycée La Fontaine. Elle s’inscrit par la suite au cours d’art dramatique Raymond-Girard avant d’entrer au Conservatoire de 1957 à 1961. Son père, directeur artistique dans le doublage, lui confie quelques rôles au cinéma. Elle double ainsi le personnage d'Heidi dans le film éponyme en 1952.

Publicité
C’est en 1957 que la jolie rousse fait ses premiers pas au cinéma dans le court-métrage Mensonges avant de tourner dans le long-métrage Les Loups de la bergerie, en 1959. En 1964, Françoise Dorléac accède au statut de vedette lorsqu’elle est engagée pour être la partenaire de Jean-Paul Belmondo dans le film L’homme de Rio. S’en suit de nombreux films à succès : La Peau douce, Cul-de-sac de Roman Polanski et son dernier long-métrage, Les Demoiselles de Rochefort aux côtés de sa soeur Catherine Deneuve, en 1967.
Publicité
Publicité