Mathilda May devrait revenir prochainement sur C8 dans une série intitulée Access aux côtés de l’humoriste Ahmed Sylla. De ses débuts au cinéma à aujourd’hui, qu’est devenue l'actrice ? 

Un retour inattendu sur C8

 

Alors que Mathilda May a déserté les plateaux de cinéma ces dernières années, elle devrait revenir très prochainement dans une série intitulée Access sur la chaîne C8. Aux côtés de l’humoriste Ahmed Sylla, elle devrait jouer le rôle d’une productrice de télévision qui recrute un youtubeur, interprété par l'humoriste, dans l'espoir de faire remonter l’audience de sa chaîne. “On ne sait pas quand elle sera diffusée, mais on tourne déjà la deuxième saison” confie-t-elle auFigaro fin 2017.

Publicité
Publicité

L’envie de devenir danseuse avant tout

Mathilda May de son vrai nom Karin Haïm est née le 8 février 1965 à Saint-Ouen. Elle est la fille du dramaturge Victor Haïm et d’une professeur de ballet suédoise Margareta Hanson. À l’âge de 8 ans, elle demande à changer de prénom pour celui de Mathilda, sa mère lui donne son accord. Quelque temps plus tard, la jeune fille décide de changer le nom de son père pour celui de May, et elle adopte le pseudonyme de Mathilda May.

Après avoir été acceptée en stage de trois mois à l’Opéra Garnier, la jeune passe un concours interne à l’issue duquel les dix meilleures danseuses seront sélectionnées. Mathilda May échoue et l’année suivant elle intègre le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Quatre ans plus tard, la jeune fille excelle en danse classique, mais elle ressent un profond ennui dans cette profession.

La gloire et l'image de femme fatale

C’est par le fruit du hasard que la danseuse se rend à une audition pour le film Nemo, où les producteurs recherchent “une blonde qui parle anglais” confie-t-elle à Paris Match en 2015. Même si la jeune femme n’est pas bilingue et encore moins blonde, elle est acceptée pour jouer le rôle d’Alice aux côtés de Carole Bouquet, Nipsey Russell et Harvey Keitel. Par la suite, elle se fait remarquer en jouant dans le film Les Rois du gag de Claude Zidi, puis dans le long-métrage de science-fiction Lifeforce en 1985. En France, elle tourne, en 1987, dans le film de Claude Chabrol Le Cri du Hibou et Trois Places pour le 26 réalisé par Jacques Demy. Pour son interprétation dans le long-métrage Le Cri du Hibou, Mathilda May est récompensée par le César du meilleur espoir féminin.

Elle devient objet de désir en 1991 dans le film La Lune et le téton où elle tourne avec son compagnon de l'époque Gérard Darmon. 

La star apparaît par la suite dans de nombreuses productions cinématographiques : Naked Tango et Becoming Colette en 1991 mais également dans le polar Toutes peines confondues  avec le  chanteur Patrick Bruel en 1992. On la retrouve aux côtés des acteurs internationaux Richard Gere et Bruce Willis dans le film américain Le Chacal. En parallèle, la jeune femme débute sa carrière au théâtre. De 2008 à 2010, elle donne la réplique à l’humoriste Pascal Légitimus dans la pièce de théâtre Plus si affinités.

Divorcée à trois reprises

Côté coeur, la star s’est mariée trois fois. Une première fois, en 1991, avec le musicien Paul Powell en 1991 avant de divorcer deux ans plus tard. Elle épouse l’acteur Gérard Darmon avec qui il a une fille, Sarah née en 1994 et un garçon, Jules, né en 1997. Ils se séparent quelque temps plus tard. Elle se marie finalement avec le musicien Philippe Kelly en 2000 avant de divorcer six ans plus tard, en 2006.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité