Comment fonctionne ce machin qui peut à la fois nous réaliser en tant que mère et en tant que femme ? Bref, comment devenir sa meilleure amie ?
Les Mystères du pénisLes Mystères du pénisCreative Commons
Sommaire

Que seraient les vagins sans les pénis ?

Non, notre ventre n'est pas le centre du monde. Il y a aussi le pénis. Origine du plaisir masculin (et féminin à l'occasion), de la force symbolique qui a érigé des sociétés phallocratiques, mais aussi de la reproduction. Il est le moyen de la survie de l'espèce et de l'amour.

Mais avant de faire joujou, il est nécessaire de faire les présentations.
"Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Je t'excite plus ?" ou "Non, pas comme ça", autant de questions que nous nous serions évitées si nous en avions un peu plus parlé, si nous avions pris le temps d'ausculter sous toutes les coutures ce petit bonhomme... Allez Messieurs, en rang d'oignon, c'est la revue de détail du costume trois pièces !

A quoi ça sert un pénis ?

Le pénis est un peu le couteau-suisse de l'homme : se reproduire, prendre et donner du plaisir, uriner, le sexe masculin peut aussi servir la cause de l'art. Une façon de désacraliser le phallus fondateur du genre et des crispations érotiques. On parle "d'art pénien". En sculpture ou peinture, ou encore au théâtre, comme avec les "marionnettes du pénis" de Cuche et Barbezat... En Occident, le phallus a été longtemps un symbole de fécondité, et par extension, un porte-bonheur. Sa représentation était fréquente à la porte des maisons, ou pour désigner la direction du lupanar (pour aller à la maison des plaisirs à Pompéi, suivez le pénis !)

Mais comment ça marche ?

Même si certaines fois le sexe est très dur, ce n'est plus un os ! Perdu au cours de l'évolution. C'est aujourd'hui un corps caverneux qui gonfle à l'afflux du sang. Comme le clitoris, son homologue féminin. En fait, il suffirait théoriquement de bien connaître le fonctionnement de votre rez-de-chaussée pour le faire fonctionner correctement.
D'abord, il faut démentir certaines bêtises couramment véhiculées : ce n'est parce qu'un pénis ne bande plus que l'homme n'a plus de plaisir, ne veut plus ou a une panne. Parfois, il ne s'en rend même pas compte. Car si le pénis est directement lié au cerveau, à la conscience, il l'est aussi à l'inconscient. Non, l'homme ne pense pas avec son sexe, mais c'est aussi par son sexe qu'il s'exprime !

C'est quoi ce truc ?

Le gland, parce qu'il y ressemble ! C'est la partie la plus innervée du pénis, la plus sensible, à la douleur autant qu'à la douceur.

Le prépuce, ou la peau qui recouvre le gland, aide dans l'insertion du pénis pendant le coït en gardant le gland humide. Joindre l'utile à l'agréable, voilà sa fonction. C'est cette partie qui est circoncise dans certaines religions.

Et le frein. C'est le petit fil qui relie le gland au prépuce. Comme le filet qui relie la langue au fond de la bouche. Par forte tempête amoureuse, il se peut que Mr casse la baleine du parapluie... L'occasion de vérifier que la plus petite déchirure n'est pas synonyme de minuscule douleur, bien au contraire. D'où l'importance de faire attention à ce que votre bouche pleine de dents ne s'y accroche pas.

A quoi ça sert les testicules ?

La bourse des testicules est un petit frigo portable. Elle sert à maintenir à température constante les champions en course pour la vie.
C'est pour cette raison que les "coucougnettes" se rétractent ou se "liquéfient" selon la température. Vous n'aviez jamais remarqué ? Observez donc l'effet qu'a sur elles un petit glaçon...
Normalement constitué, l'homme a deux petites boules dans une bourse. La taille de la bourse peut varier de minuscule à énorme ! Lorsqu'un homme perd une testicule, par maladie ou parce que l'une d'elles n'est pas "descendue", il se sent vraiment diminué sexuellement, autant qu'avec un pénis raccourci. Heureusement, il existe maintenant des prothèses de remplacement, comme pour les poitrines siliconées des filles d'Alerte à Malibu !

Comment on l'appelle, ce truc ?

Oubliez le zob ou le braquemart, le très chic "vît" ou la vulgaire "bite", c'est le mot "pénis" qui est l'appellation scientifique du membre viril.
Les freudiens parlent plus de phallus, ou le pénis symbole de puissance, de vigueur, de force.
En fait, les hommes mettent dans leur phallus toute leur capacité à faire le bonheur de l'autre, toute leur essence d'homme mâle et reproducteur. Il y quelque chose "d'archaïque" dans le phallus qu'ils considèrent comme un mini-moi qui décide parfois à leur place.

Enfin, quand on parle de la verge, il s'agit soit de la partie principale, du membre viril, soit d'une unité de mesure en vigueur au québec. Dont on sait qu'elle n'a rien à voir avec la première puisqu'elle représente presque un mètre. Les québécois ne sont pas si prétentieu

Quelle est sa bonne taille ?

1- Vous avez les choses en main et vous faites ça avec une règle (priez pour avoir assez du double décimètre !) Taux de réussite de la méthode : 100 %.
2- Vous avez les yeux bandés. Fiez-vous donc à l'adage : "grandes oreilles, grandes mains, grand nez, grand sexe". Taux de réussite de la méthode : 20 %.
3- Ou à cet autre : "une pomme d'Adam bien visible sur le cou indiquerait un gros engin". Taux de déception probable : 80 %.
4- Vous vous résignez aux statistiques de la taille moyenne normale : 13 cm au repos, 18 cm en érection.

Le pénis peut mesurer moins de 8 centimètres ou atteindre plus de 30 centimètres sans qu'aucune de ces deux situations ne soit anormale. Sa taille au repos peut varier et ne permet en rien de préjuger de la taille du pénis en érection.

L'origine ethnique justifie t-elle des différences de taille ?

Le mythe voudrait que le sexe des noirs soit plus long et celui des asiatiques plus petit que celui des occidentaux... Dans La légende du sexe surdimensionné des noirs, aux éditions du Serpent à plumes, Serge Bilé livre rappelle l'origine de ce mythe et comment on l'entretient. Il démontre, sans détours et sans tabous, les mécanismes d'un stéréotype aux mille visages, hérités du passé. Il rappelle à tous, aux blancs comme aux noirs, que le préjugé sexuel est le frère jumeau du préjugé de couleur.

Les femmes y portent-elles beaucoup d'importance ?

Oui, les femmes y accordent de l'importance, mais seulement si c'est vraiment trop gros ou trop petit.

Autres temps, autres mœurs : ''"pour les Grecs, un homme viril devait être doté d'un petit sexe. Pour Aristote, un organe trop long était même synonyme de stérilité ! Aujourd'hui encore, chez les indiens en Colombie, seuls les hommes dont le sexe a "la taille d'un colibri" peuvent accéder à un statut socialement valorisant"''.

A méditer...

Comment apprivoiser un pénis ?

Vous êtes certainement inondées de spam's vous proposant d'élargir "votre" pénis ! Mais que les jaloux-narcissiques-prétentieux-compléxés se calment, car la seule chose qu'on puisse faire, c'est agrandir un peu la verge au repos par injection de graisse. L'érection ne change donc pas beaucoup...
Le spécialiste de la chose s'appelle un urologue, mais attention aux escrocs ! Il faut aussi se demander pourquoi on cherche ça... Pour mieux faire l'amour ? Pour épater les copains ou les copines ? Les risques encourus ne sont-ils pas trop importants ?

Toutes les autres "solutions" (pompes aspirantes, crèmes et autres gadgets) sont des escroqueries dangereuses pour les veines. Mais, il existe des crèmes-gadgets qui peuvent suffire.

C'est fragile ?

Rangé bien au chaud dans un caleçon souvent pas glam', le petit mollusque risque cependant sa vie régulièrement. Un pénis est fragile et même menacé de maladies. L'angine du pénis, par exemple, empêche l'afflux de sang car les artères sont rétrécies. Le résultat est une difficulté érectile, voire une impossibilité totale.
Ah, ce n'est pas une simple panne, mais plutôt le signe d'un cholestérol trop élevé, d'un tabagisme chronique, d'une hypertension mal soignée, d'une alimentation très déséquilibrée... Ou bien de stress.
Il y a aussi le priapisme. Cette érection constante n'est pas une maladie, mais peut être incommodante...
En prendre soin, c'est d'abord les cajoler, les aimer, les apprivoiser, et pourquoi pas leur parler ?

Pourquoi lui parler ?

Parce qu'ils le font bien eux ! Popaul ou Mimile ? Il semblerait que les hommes ressentent parfois une vraie séparation avec l'objet du délit. Irruption inopinée dans un débat sérieux ou érections nocturnes, le pénis tend à prendre son indépendance dès qu'il grandit. Donc, l'homme lui parle. Une façon de se réconcilier avec ce "deuxième cerveau". Erection pour une autre femme, pour un homme ou bien une panne ? Rejeter la faute sur son zizi est une jolie façon de contourner le problème. Bref, nous en concluons qu'un pénis n'a que très peu de conversation... Si ce n'est dans la tête des hommes !

Avaler ou pas ?

Ce n'est pas une question de goût, mais de science. Il contient de l'eau à 90 %, (et environ 100 millions de spermatozoïdes), mais aussi ''de la vitamine C et B12, des enzymes, des protéines, de l'arginine, du glutathione, de la créatine et de la L-carnitine, des oligo-éléments comme le zinc, le phosphore, le magnésium, le calcium et le potassium, du sorbitol et de l'inositol et aussi une molécule jumelle à l'ocytine qu'on utilise en perfusion pour soulager les accouchements''. Potion magique !
Dans la médecine ancienne, le sperme était déjà considéré comme "liqueur admirable car il est un liquide stimulant, plein d'énergie et de puissance".

Un produit de beauté ?

Comble de la gourmandise, l'université d Hambourg a révélé que ''"les femmes qui avalent le sperme réussissent à maigrir deux fois plus vite que les autres"''. Ce serait grâce à l'alcaline, qui agit en agent anti-graisse lorsqu'elle est dans le sperme.
Et en crème hydratante comme Vincent Mc Doom?
Ce "masque 1ère vie" vu dans la série Nip/Tuck est facile à trouver, pas cher et 100 % naturel. Il contient des hormones qui régulent l'humeur et agissent comme un antidépresseur. Donc why not ? Certes, le sperme donne de l'éclat à la peau en stimulant la production de collagène et rend donc l'épiderme plus résistant au vieillissement, mais les conseils beauté de Vincent Mc Doom sont à prendre avec précaution !
Aucune certitude donc, mais pas plus de contre-indication pour autant !

Pourquoi est-ce qu'ils se touchent ?

Pour vérifier que ça n'a pas disparu pardi ! Le complexe de castration (ou le complexe Michael Jackson) existe aussi chez les garçons, pas seulement chez les filles qui se construisent sur une absence du pénis. Ils se touchent beaucoup quand ils prennent conscience de l'importance des organes génitaux, de peur qu'on leur enlève.

A moins que ça ne colle ? Ou que vous lui ayez acheté un slip qui gratte...

A LIRE AUSSI
Notre article sur ces crèmes de jouir ici !
Notre article sur le Sex toy "Oh mi God"

Découvrez ici notre Best-of sexy N°1

Plus et encore...

FORUMS
Parlez en sur notre forum Amours ici...
Consulter le Docteur Love dans les forums de FemmesPlus ici !

VIDEOS
Voir les Vidéos sur le thème Sexe
Voir les Vidéos sur le thème Penis
Voir les vidéos de la chaîne Amours de FemmesPlus Vidéos

Voir la chaîne HommesPlus

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.