Vidéo associée: 

Catherine Deneuve présente ses excuses aux victimes de violences sexuelles... mais maintient ses propos.

Corps: 

Catherine Deneuve précise sa pensée après avoir signé la tribune sur le "droit d'importuner". L'actrice française dénonce la façon dont certaines pétitionnaires se sont exprimées dans les médias. L'avocate Anne Bouillon et l'auteure Leila Slimani évoquent elles aussi cette affaire dans des lettres ouvertes.
Donald Trump affirme qu'il n'est pas raciste et n'a jamais parlé de "pays de merde". Certains proches affirment qu'il aurait en fait dit "shithouse". Ce qui revient au même...

Publié le 15/01/2018
Publié le Lundi 15 Janvier 2018 : 23h32