Vidéo associée: 

FOODCRUSH : Pop Corn : La friandise incontournable du cinéma !

Corps: 

La première machine à fabriquer les pop corn a été lancée à l’Exposition universelle de Chicago, en 1893. Le popcorn se vend partout où les gens viennent se divertir. Cirques, fêtes foraines, événements sportifs, meetings politiques… Partout, sauf au théâtre et au cinéma, réservés alors à une élite.

Au milieu des années 30, l’économie s’effondre. Les cinémas ferment. Il faut trouver d’autres sources de profits. Plus encore que les autres confiseries, le popcorn s’impose. Suite à la deuxième guerre mondiale, et la pénurie de sucre, la consommation de popcorn triple.

Dans les années 60, pour satisfaire les clients qui restent devant leur télévision, l’industrie alimentaire met au point des kits de popcorn qu’il suffit de chauffer. Le popcorn devient même l’argument marketing numéro un des premiers fours à micro-ondes.

À lui tout seul, le maïs soufflé génère 1,4 milliards de dollars de profit par an sur le territoire américain. Snacks et sodas confondus, les bars à friandises représentent 46% des bénéfices d’un exploitant. Sans popcorn, la plupart des salles auraient fermé depuis longtemps.

Le pop corn reste le plus abordable des sucreries proposées en salles. L’attachement du spectateur américain au popcorn, tient du réflexe culturel plus que de la gourmandise elle-même.

Aujourd’hui, le pop corn est ancré dans les moeurs. Les recettes diverses et variées se multiplient : Paprika, caramel, cacahuète, cannelle, beurre salé… Il y en a pour tous les goûts ! Etant bon marché et facile à faire, c’est la confiserie qui se déguste aussi bien à l’apéritif, que en famille ou entre amis, que ce soit au cinéma ou devant Netflix.

Miam miam !

Publié le 25/05/2018
241 vues
Publié le Vendredi 25 Mai 2018 : 16h45